Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Cinquieme = Theatre, Tome V): Theatre — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793285]

Page: 387
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd5/0399
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ACTE QUATRIEME. 387
J’aimai tes deux enfans, et dans ce jour d’horreurs,
Va, je n’impute rien qu’à nos persecuteurs.
LE VIEIL A R Z E M O N.
Oui, Tribun, je l’avoue, ils sont seuls condamnables;
Ceux qui forcent au crime en sont les seuls coupables.
Mais faites approcher le malheureux ensant
Qui fut envers nous tous criminel un moment :
Deyant lui, devant elle il faut que je m’explique,
I R A D A N.
Qu’on l’amène sur l’heure.
A R Z A M E.
O pouvoir tyrannique,
Pouvoir de la nature, augmenté par l’amour,
Quels momens ! quels témoins! et quel horrible jour’
SCENE EL

Les Personnages précédons, le jeune A R Z E M O N
. enchaîné.
LE JEUNE ARZEMON.
Ï”Ïelas! après mon crime il me faut donc paraître
Aux yeux d’un homme juste à qui je dois mon être ,
Dont j’ai déshonoré la vieillesse et le sang;
Aux yeux d'un bienfaiteur dont j’ai percé le ssanc;
Aux regards indignés de son vertueux frère ;
Devant vous, ô ma sœur ! dont la juste colère,
Les charmes, la terreur, et les sens agités
Commencent les tournions que j’ai tant mérités 1
B b 2
loading ...