Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Sixieme = Theatre, Tome VI): Theatre — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793293]

Page: 31
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd6/0043
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ACTE SECOND.

3i

( d fa suite. )
Mais il l’estimera. Vous; allez: qu’on prépare
Ce que les champs de Crète ont produit de plus rare ;
Qu’on traite avec respect ces guerriers généreux.
( ils fartent.')
Puissent tous les Crétois penser un jour comme eux!
Que leur franchise est noble , ainsi que leur courage !
Le lion n’est point né pour souffrir l’esclavage.
Qu’ils soient nos alliés et non pas nos sujets;
Leur mâle liberté peut servir nos projets.
J’aime mieux leur audace et leur candeur hautaine
Que les lois de la Crète, et tous les arts d’Athène.
SCENE IL

TEUCER,DICTI'ME, Gardes.

T E U C E R.
Il faut prendre un parti; ma triste nation
N’écoute que la voix de la fédition.
Ce Sénat orgueilleux contre moi se déclare. (b)
On affecte ce zèle implacable et barbare
Que toujours les médians feignent de posséder,
A qui souvent les rois sont contraints de céder.
J’entends de mes rivaux la funeste industrie
Crier de tous côtés religion, patrie!
Tous prêts à m’accuser d’avoir trahi l’Etat,
Si je m’oppose encore à cet assassinat.
Le nuage grossit ; et je vois la tempête
Qui sans doute à la fin tombera sur ma tête.
loading ...