Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Sixieme = Theatre, Tome VI): Theatre — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793293]

Page: 166
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd6/0178
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
u


166 DOM P ED RE.
Je vous refuse tout excepté mon estime.
Je considère en vous le guerrier magnanime,
Qui combat pour son roi par zèle et par honneur;
Mais je ne puis en vous souffrir l’ambassadeur.
Portez à vos Français les ordres despotiques
De ce roi renommé parmi les politiques,
Qui du fond de Vincenne, à l’abri des dangers,
Sème en paix la discorde entre les étrangers.
Sa sourde ambition qu’on appelle prudence
Croit sur mon infortune établir sa puissance,
Il viole chez moi les droits des souverains,
Qu’il a dans ses Etats soutenus par vos mains.
Pour vous, noble instrument de sa froide injustice,
Vous, dont il acheta le sang et le service ,
Vous, chevalier breton, qui m’osez présenter
Un combat généreux qu’il n’oserait teinter,
Votre valeur me plaît quoique très-indiscrette ;
Mais ressouvenez- vous des champs de Navarette,
G U E S C L I N.
Sire, le prince anglais, je ne puis le nier,
Vainquit à Navarette, et m’y fit prisonnier;
Je ne l’oublirai point. Une telle infortune
A de meilleurs guerriers en tout temps fut commune ;
Et je ne viens ici que pour la réparer.
DOM P E O R E.
Dans les champs de l’honneur hâtez-vous donc d’entrer.
Toujours prêt comme vous d’en ouvrir la barrière,
Et de recommencer cette noble carrière,
Je vous donne le choix et des lieux, et du temps;
La route a dû lasser vos braves combattans.
loading ...