Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Sixieme = Theatre, Tome VI): Theatre — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793293]

Page: 215
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd6/0227
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ACTE QUATRIEME. 215
Je t’ai fui, je l’ai dû: je ne puis te quitter;
Sans horreur avec toi je ne saurais rester;
Je ne puis soutenir la présence d’Atrée.
T H I E S T E.
La fatale entrevue est encor dissérée.
E R O P E.
Sous des prétextes vains, la reine avec bonté
Ecarte encor de moi ce moment redouté.
Mais la paix dans vos cœurs est-elle résolue ?
T H I E S T E.
Cette paix est promise, elle n’est point conclue.
Mais j’aurai dans Argos encor des défenseurs ;
Et Micène déjà m’a promis des vengeurs.
E R O P E.
Me préservent les cieux d’une nouvelle guerre !
Le sang pour nos amours a trop rougi la terre.
T H I F. S T E.
Ce n’est que par le sang qu’en cette extrémité
Je puis soustraire Erope à son autorité.
Il faut tout dire enfin; c’est parmi le carnage
Que dans une heure au moins je vous ouvre un passage.
EROPE.
Tu redoubles mes maux:, ma honte , mon effroi,
Et l’éternelle horreur que je ressens pour moi.
Thieste, garde-toi d’oser rien entreprendre
Avant qu’il ait daigné me parler et m’entendre.
T H I E S T E.
Lui vous parler! ... Mais vous, dans ce mortel ennuj,
Qu’avez - vous résolu ?
EROPE.
De n’être point à lui. . . .
O 4
loading ...