Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Septieme = Theatre, Tome VII): Theatre — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793307]

Page: 229
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd7/0241
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ACTE TROISIEME. 229
Que ce jeune homme, à ma vue abusée,
Fût une fille en garçon déguisée ? (*)
DORFISEû part.
En voici bien d’une autre.
Mme B U R L E T.
Tout de bon?
Madame a pris fille pour un garçon ?
B A R T O L I N.
La pauvre enfant est encor toute en larmes :
En vérité, j’ai pitié de ses charmes.
Mais pourquoi donc ne me pas avertir
De ce qu’elle est? pourquoi prendre plaisir
A m’éprouver, à me mettre en colère?
DORFISE,à part.
Oh! oh! le drôle a-t-il pu si bien faire,
Qu’à Bartolin il ait persuadé
Qu’il était fille, et se soit évadé?
Le tour est bon. Mon Dieu, l’enfant aimable!
(à Bartolin.^)
Que l’amour a d’esprit ! Homme haïssable ,
Hé bien, méchant, réponds, oseras - tu
Faite un affront encore à la vertu?
La pauvre fille , avec pleine assurance ,
Me confiait son aimable innocence ;
Madame sait avec combien d’ardeur
je me chargeais du soin de son honneur.
'(*) Dans la pièce anglaise le mari prend les tétons de cette fille
déguisée en garçon: Bon, dit-il, c’était moi qui allais être cocu, et
c’est ma semme qui va l’être.
On peut juger s’il eût été décent de traduire exactement la pièce que
les Comédiens comptaient jouer alors.
P 3
loading ...