Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Septieme = Theatre, Tome VII): Theatre — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793307]

Page: 400
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd7/0412
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile

400 LA FEMME QUI A RAISON.
(on fonne.}
Tout-à-l’heure. . . un benêt qui pense que les filles
Iront lui confier les secrets des familles !
( on fonne. )
Hé, j’y cours. . . un vieux fou que la main que voilà
(on forme. )
Devrait punir cent fois. . . L’on y va, l’on y va,
S C E N E El
s
M. D U R U feul.
Je ne sais si je dois en croire sa colère;
Tout ici m’est suspect ; et sur ce grand mystere
Les femmes ont juré de ne parler jamais;
On n’en peut rien tirer par force ou par bienfaits;
Et toutes, se liguant pour nous en saire accroire,
S’entendent contre nous comme larrons en foire.
Non, je n’entrerai point; je veux examiner
Jusqu’où du bon chemin l’on peut se détourner.
Que vois-je ? Un beau moniteur sortant de chez ma femme '
Ah ! voilà comme on tient maison !

SCENE Eli.
loading ...