Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Bearb.]; Haas, Wilhelm [Bearb.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Treizieme): Epitres — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90793730]

Seite: 15
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd13/0023
Lizenz: Public Domain Mark Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
A UNE DAME. i£
Qu’une austère dévotion
De tes sens combattus ne soit plus la maîtresse :
Ton cœur est né pour la tendresse,
C’est ta seule vocation.
La nuit s’avance avec vîteise;
Profite de l’éclat du jour:
Les plaisirs ont leur temps , la sagesse a son tour.
Dans ta jeunesse fais l’amour ,
Et ton salut dans ta vieillesse.
Ainsi parlait ce Dieu. Déjà même en secret,
Peut-être de ton cœur il s’allait rendre maître;
Mais, au bord de ton lit , il vit soudain paraître
Le révérend père Quinquet.
L’Amour , à l’aspect terrible
De son rival théatin,
Te croyant incorrigible,
Las de te prêcher en vain ,
Et de verser sur toi des larmes inutiles ,
Retourna dans Paris , où tout vit sous sa loi,
Tenter des beautés plus faciles,
Mais bien moins aimables que toi.
loading ...