Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Treizieme): Epitres — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90793730]

Page: 181
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd13/0189
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
A M. LE DUC DE RICHELIEU. i8î

Près des belles et près du maître ,
Vous avez fait plus d’un jaloux;
Enfin c’est aux héros à l’être.
C’est rarement que dans Paris ,
Parmi les fettins et les ris ,
On démêle un grand caractère :
Le préjugé ne conçoit pas
Que celui qui sait Part de plaire
Sache aussi sauver les Etats.
Le grand homme échappe au vulgaire ;
Mais lorsqu’aux champs de Fontenoi
Il sert sa patrie et son roi ;
Quand sa main des peuples de Gènes
Défend les jours et rompt les chaînes ;
Lorsqu’aussr prompt que les éclairs ,
Il chatte les tyrans des mers
Des murs de Minorque opprimée
Alors ceux qui l’ont méconnu
En parlent comme son armée :
Chacun dit : Je l’avais prévu :
Le succès fait la renommée.
Homme aimable, illustre guerrier,
En tout temps l’honneur de la France 5
Triomphez de l’Anglais altier,.
De l’envie et de l’ignorance.
Je ne sais si dans Port-Mahon
Vous trouverez un statuaire:
Mais vous n’en avez plus affaire :
Vous allez graver votre nom
Sur les débris de l’Angleterre ;
Il sera béni chez l’ibère ,
Et chéri dans ma nation.
M ;
loading ...