Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Seizieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome I): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794079]

Page: 190
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd16/0200
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
19° DES PROPHETES JUIFS.
mais d’exprimer par des actions smgulières les choses
qu’on voulait lignisier. Rien n’était plus naturel
alors que cet usage; car les hommes n’ayant écrit
long-temps leurs pensées qu’en hiéroglyphes , ils
devaient prendre l’habitude de parler comme ils
écrivaient.
Ainsi les Scythes (si on en croit Hérodote) envoyèrent
à Dur ah , que nous appelons Darius , un oiseau ,
une souris , une grenouille et cinq flèches ; cela
voulait dire que li Darius ne s’enfuyait aussi vite
qu’un oiseau , ou s’il ne se cachait comme une
souris et comme une grenouille , il périrait par leurs
flèches.
Le conte peut n’être pas vrai, mais il est toujours
un témoignage des emblèmes en usage dans ces
temps reculés.
Les rois s’écrivaient en énigmes ; on en a des
exemples dans Hiram, dans Salomon, dans la reine
de Saba. Tarquin le fuperbe consulté dans son jardin
par son sils, sur La manière dont il faut se conduire
avec les Gabiens , ne répond qu’en abattant les
pavots qui s’élevaient au-dessus des autres sseurs.
Il fesait assez entendre qu’il fallait exterminer les
grands et épargner le peuple.
C’est à ces hiéroglyphes que nous devons les
fables , qui furent les premiers écrits des hommes.
La fable est bien plus ancienne que l’histoire.
Il faut être un peu familiarisé avec l’antiquité ,
pour n’être point effarouché des actions et des
discours énigmatiques des prophètes juifs.
Isdie veut faire entendre au roi Achas qu’il sera
délivré dans quelques années du roi de Syrie et du
loading ...