Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Seizieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome I): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794079]

Page: 215
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd16/0225
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHEZ LES ANCIENS ET LES JUIFS.215
du ciel , était un ange qui avait sait la guerre à
DIEU : il ne pouvait la faire lui seul, il avait donc
des compagnons. La fable des géants armés contre
les dieux, répandue chez toutes les nations , est sélon
plusieurs commentateurs une imitation profane de
la tradition qui nous apprend que des anges s’étaient
soulevés contre leur maître.
Cette idée reçut une nouvelle force de l’épître de
S: Jade , où il est dit : Dieu, a gardé dans, les ténèbres ,
enchaînés ju/qu’ au jugement du grand jour , les anges qui
ont dégénéré de leur origine, et qui ont abandonné leur
propre demeure. Malheur à ceux qui ont Juivi les
traces de Caün desquels Enoch, Jepticme homme
après Adam , a prophétije, en difant : Voici, le Seigneur
eft venu avec Jes millions de Joints , etc.
On s’imagina opé Enoch avait laissé par écrit
l’histoire de la chute des anges. JVIais il y a deu^
choses importantes à observer ici. Premièrement,
Enoch n’écrivit pas plus que Seth, à qui les Juifs
attribuèrent des livres ; et le faux Enoch que cite
Sc Jude, est reconnu pour être forgé par un juif. (2)
Secondement , ce faux Enoch ne dit pas un mot de la
({) Il faut pourtant que ce livre â.'Enoch ait quelque antiquité, car ois
le trouve cité plusieurs fois dans le testament des douze patriarches , autre
livre juis, retouché par un chrétien du premier siècle : et ce tefiament des
douze patriarches est même cité par St Paul, dans sa première épître aux
Thessaloniciens , si c’est citer un passage que de le répéter mot pour mot.
Le testament du patriarche Ruben porte au chapitre VI : La colère du
Seigneur tomba ensin fur eux ; etStPaul ditprécisément les mêmes paroles.
Au refte, ces douze testamens ne sont pas conformes à la Genèse dans
tous les faits. L’inceste de Juda, par exemple, n’y estpas rapporté de la
même manière. Juda dit qu’il abusadesa belle-fille étant ivre. Le testament
de Ruben a cela de particulier, qu’il admet dans l’homme sept organes
des sens , au lieu de cinq; il compte la vie et l’acte de la génération pour
deux sens. Au reste, tous ces patriarches se repentent dans ce testament
d’avoir vendu leur frère Jofcph.

0 4
loading ...