Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Seizieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome I): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794079]

Page: 335
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd16/0345
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ET DE LA LOI MUSULMANE. 33$

rangea sous sa loi une foule de nations ; et jusqu’à
des nègres dans L'Afrique, et à des insulaires dans
l’océan indien.
Cette religion s’appela l’Islamijme, c’est-à-dire,
résignation à la volonté de DIEU ; et ce seul mot
devait faire beaucoup de prosélytes. Ce ne fut point
par les armes que l’Islamifme s’établit dans plus de
la moitié de notre hémisphère, ce fut par l’enthou-
siasme, par la persuasion, et sur-tout par l’exemple
des vainqueurs, qui a tant de force sur les vaincus.
Mahomet, dans ses premiers combats en Arabie contre
les ennemis de son imposture, fesait tuer sans
miséricorde ses compatriotes rénitens. Il n’était pas
alors allez puisfant pour laisser vivre ceux qui
pouvaient détruire sa religion naissante. Mais si tôt
qu’elle fut affermie dans l’Arabie par la prédication
et par le fer, les Arabes, francliissant les limites de
leur pays dont ils n’étaient point sortis jusqu’alors,
ne forcèrent jamais les étrangers à recevoir la
religion musulmane. Ils donnèrent toujours le
choix aux peuples subjugués d’être musulmans,
ou de payer tribut. Ils voulaient piller, dominer,
faire des esclaves, mais non pas obliger ces esclaves
à croire. Quand ils furent ensuite dépossédés de
l’Asie par les Turcs et par les Tartares, ils firent
des prosélytes de leurs vainqueurs mêmes ; et des
hordes de Tartares devinrent un grand peuple
musulman. Par-là on voit en effet qu’ils ont con-
verti plus de monde qu’ils n’en ont subjugué.
Le peu que je viens de dire, dément bien tout ce
que nos historiens , nos déclamateurs et nos préjugés
nous disent j mais la vérité doit les combattre.

Islamisme,
loading ...