Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Seizieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome I): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794079]

Page: 349
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd16/0359
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
PERSECUTIONS.

349

poursuivis, ils virent leur religion dominante ; et
Eufèbe dit que Maxence, élu empereur à Rome en
306 , ne persécuta personne.
Ils servirent utilement Consiance Chlore qui les
protégea , et dont la concubine Hélène embrassa
publiquement le christianisme. Ils firent donc alors
un grand parti dans l’Etat. Leur argent et leurs
armes contribuèrent à mettre Conjlantin sur le trône.
C’est ce qui le rendit odieux au sénat , au peuple
romain , aux prétoriens, qui tous avaient pris le
parti de Maxence son concurrent à l’empire. Nos
historiens appellent Maxence , Tyran, parce qu’il fut
malheureux. Il est pourtant certain qu’il était le
véritable empereur , puisque le sénat et le peuple
romain l’avaient proclamé./

CHAPITRE IX.
Que les saujjes légendes des premiers chrétiens n'ont
point nui à ?établijjement de la religion chrétienne.
Jesus-CHRIST avait permis que les faux
évangiles se mêlassent aux véritables , dès le com-
mencement du christianisme; et même, pour mieux
exercer la foi des fidèles , les évangiles que
nous appelons apocryphes , précédèrent les quatre
ouvrages sacrés qui sont aujourd’hui les fon-
demens de notre foi ; cela est si vrai que les
pères des premiers siècles, citent presque toujours
quelqu’un de ces évangiles, qui ne subsistent plus.
loading ...