Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Seizieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome I): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794079]

Page: 423
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd16/0433
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DU TEMPS DE CHARLEMAGNE. 4?3
ce çhant, et prétendaient l’avoir embelli. Charlemagne,
dans un de les voyages en Italie , les obligea de se
conformer à la musique de leurs maîtres. Le pape
Adrien leur donna des livres de chant notés ; et
deux musiciens italiens furent établis pour ensei-
gner la note alphabétique, l’un dans Metz , l’autre
dans Soissons. Il fallut encore envoyer des orgues
de Rome.
Il n’y avait point d’horloge sonnante dans les
villes de sony empire, et il n’y en eut que vers le
treizième siècle. De-là vient l’ancienne coutume qui
se conserve encore en Allemagne, en Flandre, en
Angleterre , d’entretenir des hommes qui avertissent
de l’heure pendant la nuit. Le présent que le calife
Aaron-al-Rafchild fit à Charlemagne d’une horloge
sonnante , fut regardé comme une merveille. A
l’égard des sciehces de l’esprit , de la saine phi-
losophie , de la physique , de l’astronomie , des
principes de la médecine, comment auraient-elles
pu être connues? elles ne viennent que de naître
parmi nous.
On comptait encore par nuits , et de-là vient
qu’en Angleterre on dit encore fept nuits pour Ligni-
sier une semaine , quatorze nizztrpour deuxsemaines.
La langue romance commençait à se former du
mélange du latin avec le tudesque. Ce langage est
l’origine du français , de l’espagnol et de l’italien.
Il dura jusqu’au temps de Frédéric II, et on le parle
encore dans quelques villages des Grisons , et vers-
la Suisse.
Les vêtemens , qui ont toujours changé en
Occident depuis la ruine de l'empire romain ,
D d 4
loading ...