Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Seizieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome I): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794079]

Page: 462
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd16/0472
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile

s


462 ETAT DE L’EUROPE
païenne ; mais tous ccs royaumes tombèrent presque
sussi promptement qu’ils furent élevés.
Le fantôme d’empire romain subsistait. Louis ,
sécond fils de Lothaire , qui avait eu en partage
une partie de l’Italie, fut proclamé empereur par
l’évêque de Rome Sergius II, en 855. Il ne rélidait
point à Rome; il ne possédait pas la neuvième
partie de l’empire de Charlemagne, et n’avait en
Italie qu’une autorité contestée par les papes et par
les ducs de Bénévent, qui polsédaient alors un Etat
considérable.
Charles le Après sa mort, arrivée en 875, si la loi salique
chauve achète , , ■ . , , 7 , ‘
l’empire du avalt ete en vigueur dans la mailon de Charlemagne,
pape. c’était à l’aîné de lamaison qu’appartenait l’empire.
Louis de Germanie, aîné de la maison de Charlemagne ,
devait succéder à son neveu mort sans ensans ;
mais des troupes et de l’argent firent les droits de
Charles le chauve. Il ferma les palsages des Alpes à
son frère, et se hâta d’aller à Rome avec quelques
troupes. Reginus, les annales delMetz et de Fulde,
assurent qu’il acheta l’empire du pape Jean VIII. Le
pape non-seulement se fit payer, mais, profitant
de la conjoncture , il donna l’empire en souverain ,
et Charles le reçut en vassal, protestant qu’il le tenait
du pape , ainsi qu’il avait protesté auparavant en
France, en 859 , qu’il devait subir le jugement des
évêques, laissant toujours avilir sa dignité pour
en jouir.
Ze «az/ve Sous lui , l’empire romain était donc composé
empoisoMe^e ja prance et de l’Italie. On dit qu’il mourut
tlit- empoisonné par son médecin , un juif nommé
Sédéciasi mais personne n’a jamais dit par quelle
loading ...