Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Seizieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome I): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794079]

Page: 485
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd16/0495
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
PUISSANCE DES MUSULMANS. 485

CHAPITRE XXVIII
Puissance des mujulmans en Asie et en Europe iïux
huitième et neuvième ficelés. L'Italie attaquée par
eux. Conduite magnanime du pape Léon IP\
Les mahométans, qui perdaient cette partie deR
l’Espagne qui confine à la France , s’étendaient par-
tout ailleurs. Si j’envisaye leur religion , je la vois
embrassée dans l’Inde et sur les côtes orientales de
l’Afrique , où ils trafiquaient. Si je regarde leurs
conquêtes : d’abord le calife Aaron-al- Rafchild, ou Ze
jufte , impose un tribut de foixante et dix mille écus
d’or par an à l’impératrice Irène. L’empereur Nicéphore
ayant ensuite refusé de payer le tribut, Aaron prend
l’île de Chypre , et vient ravager la Grèce. Almamon.
son petit - fils , prince d’ailleurs si recommandable par
son amour pour les sciences et par son savoir,
s’empare par ses lieutenans de l’île de Crète , en 826.
Les musulmans bâtirent Candie qu’ils ont reprise
de nos jours.
En 828., les mêmes Africains qui avaient subjuguc
l’Espagne et fait des incursions en Sicile , reviennent
encore désoler cette île fertile , encouragés par un.
sicilien nommé Euphemius , qui ayant, à l’exemple
deson empereur Michel, épousé une religieuse, pour-
suivi par les lois que l’empereur s’était rendues
favorables, fit à peu près en Sicile ce que le comte
Julien avait fait en Espagne.
Ni les empereurs grecs , ni ceux d’Occident, ne
H h 3
loading ...