Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Seizieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome I): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794079]

Page: 521
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd16/0531
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
AVANT OTHON LE GRAND, gzi
à la débauche, et n’était pas d’ailleurs un puissant
prince.
On s’étonne, que sous tant de papes si scandaleux
et si peu puissans , l’Eglise romaine ne perdit ni ses
prérogatives ni ses prétentions ; mais alors presque
toutes les autres églises étaient ainsi gouvernées. Le
clergé d’Italie pouvait mépriser de tels papes; mais
il respectait la papauté , d’autant plus qu’il y aspi-
rait : enfin , dans l’opinion des hommes la place
était sacrée, quand la personne était odieuse.
Pendant que Rome et l’Eglise étaient ainsi dé-
chirées, Bérenger, qu’on appelle le jeune, disputait
l’Italie à Hugues d’Arles. Les Italiens , comme le dit
Luitprand, contemporain, voulaient toujours avoir
deux maîtres pour n’en avoir réellement aucun :
fausse et malheureuse politique qui les fesait changer
de tyrans et de malheurs. Tel était l’état déplorable ^ean
J i r 77 7 r i ' appelle les
de ce beau pays , lorlque Othon le grand y lut appelé Allemands
parles plaintes de presque toutes les villes , et même en Italie ,
par ce jeune pape Jean XII , réduit à faire venir les ^ee dea °JlJs
Allemands qu’il ne pouvait souftrir. les malheurs
<le ce pays.

CHAPITRE XXXVI.
Suite de l'empire d'Othon et de l'état de l'Italie.
Cj thon entra en Italie , et il s’y conduisit comme 961.
Charlemagne. Il vainquit Bérenger , qui en affectait la 962.
souveraineté. Il se fit sacrer et couronner empereur
des Romains par les mains du pape, prit le nom de
Céfar et d'AuguJle , et obligea le pape à lui faire
loading ...