Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Septieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome II): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794087]

Page: 7
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd17/0017
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DE L’ESPAGNE, etc. 7

CHAPITRE X L IE

De l’Espagne et des Mahométans de ce royaume,
jusqu'au commencement du douzième fiècle.
JL/ ESPAGNE était toujours partagée entre les,
mahométans et les chrétiens ; mais les chrétiens
n’en avaient pas la quatrième partie , et ce coin de
terre était la contrée la plus stérile. L’Asturie , dont
les princes prenaient le titre de roi de Léon ; une
partie de la vieille Castille, gouvernée par des comtes;
Barcelone et la moitié de la Catalogne, aussi sous,
un comte; la Navarre, qui avait un roi ; une partie
de l’Arragon , unie quelque temps à la Navarre ;
voilà ce qui composait les Etats des chrétiens. Les
Maures possédaient le Portugal ; la Murcie, F Anda-
lousie, Valence, Grenade, Tortose, et s’étendaient
au milieu des terres par-delà les montagnes de la
Castille et de Sarragosse. Le séjour des rois maho-
métans était toujours à Cordoue. Ils y avaient bâti
cette grande mosquée , dont la voûte est soutenue
de trois cents soixante - cinq colonnes de marbre
précieux , et qui porte, encore parmi les chrétiens
le nom de la Mefquita , mosquée , quoiqu’elle soit
devenue cathédrale.
Les arts y sseurissaient, les plaisirs recherchés, Poiitesse
la magnificence, la galanterie régnaient a la courenEs #
des rois maures. Les tournois, les combats à la
barrière sont peut-être de l’invention de ces arabes.
Us avaient des spectacles , des théâtres qui , tout.
A q
loading ...