Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Septieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome II): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794087]

Page: 51
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd17/0061
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ET DE ROME. 51
plus vil état où les hommes puissent naître. Fils
d’un mendiant, et mendiant lui-même, errant de
pays en pays avant de pouvoir être reçu valet chez
des moines de Valence en Dauphiné, il était enfin
devenu pape.
On n’a jamais que les sentimens de sa fortune
présente. Adrien IV eut d’autant plus d’élévation
dans l’esprit, qu’il était parvenu d’un état plus
abject. L’Eglise romaine a toujours eu cet avantage
de pouvoir donner au mérite ce qu’ailleurs on donne
à la naissance ; et on peut même remarquer que
parmi les papes, ceux qui ont montré le plus de
hauteur sont ceux qui naquirent dans la condition
la plus vile. Aujourd’hui en Allemagne il y a des
couvens où l’on ne reçoit que des nobles. L’esprit de
Rome a plus de grandeur et moins de vanité.
CHAPITRE XL VIII.
De Frédéric B arberousse. Cérémonies dît couronnement
des empereurs et des papes. Suite des guerres de la.
liberté italique contre la puissance allemande. Belle
conduite du pape Alexandre III, vainqueur de
l'empereur par la politique 3 et biensaiteur du
genre humain.
1AE GN Al T alors en Allemagne Frédéric I, qu’on 115^
nomme communément Barberousje, élu après la
mort dé ConradIII son oncle , non-seulementpar les
seigneurs allemands, mais aussi par les Lombards 9
D 3
loading ...