Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Septieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome II): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794087]

Page: 287
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd17/0297
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ET DE JEROME DE PRAGUE. 287
Prague , sur le modèle de celle de Paris. Déjà on
y comptait, à ce qu’on dit , près de vingt mille
étudians au commencement du quinzième siècle. Les
Allemands avaient trois voix dans les délibérations
de l’académie, et les Bohémiens une seule. Jean Hus,
né en Bohème, devenu bachelier de cette académie,
et confelseur de la reine Sophie de Bavière , femme
de Venceslas, obtint de cette reine que ses compa-
triotes au contraire eussent trois voix, et les Allemands
une seule. Les Allemands irrités se retirèrent ; et ce
furent autant d’ennemis irréconciliables que se fit
Jean Hus. Il reçut dans ce temps - là quelques
ouvrages de Wiclef} il en rejeta constamment la
doctrine , mais il en adopta tout ce que la bile de
cet anglais avait répandu contre les scandales des
papes et des évêques, contre celui des excommu-
nications lancées avec tant de légèreté et de fureur ;
enfin contre toute puisfance ecclésiastique , que
Wiclef regardait comme une usurpation. Par - là il se
fit de bien plus grands ennemis , mais aussi il se
concilia beaucoup de protecteurs , et sur-tout la reine
qu’il dirigeait. On l’accusa devant le pape Jeun XXIII,
et on le cita à comparaître vers l’an 1411. Il ne
comparut point. On assembla cependant le concile
de Consiance , qui devait juger les papes et les
opinions des hommes. Il y fut cité. L’empereur lui- 1414.
même écrivit en Bohème qu’on le fît partir pour
venir rendre compte de sa doctrine.
Jean Hus , plein de consiance , alla au concile , où
ni lui ni le pape n’auraient dû aller. Il y arriva,
accompagné de quelques gentilshommes Bohémiens
et de plusieurs de les disciples ; et ce qui est très-
loading ...