Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Septieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome II): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794087]

Page: 294
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd17/0304
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DE L ITALIE.

294

par la liberté , le génie et le commerce. On ne
voit que de petits .Etats jusqu’aux frontières du
royaume de Naples , qui tous aspirent à la liberté.
Ce système de l’Italie dure depuis la mort de
Frédéric II jusqu’aux temps des papes Alexandre VI
et Jules II , ce qui fait une période d’environ trois
cents années. Mais ces trois cents années se sont
passées en factions, enjalousies, en petites entreprises
d une ville sur une autre , et de tyrans qui s’em-
paraient de ces villes. C’est l’image de l’ancienne
Grèce , mais image barbare. On cultivait les arts , et
on conspirait ; mais on ne savait pas combattre comme
aux Thermopyles, et à Marathon.
Tyrans Voyez dans Machiavel l’histoire de Cajlracani, tyran
de Lucques et de Pistoie , du temps de l’empereur
Louis de Bavière. De pareils desseins , heureux ou
malheureux, sont l’histoire de toute l’Italie. Lisez la
vie A Ezzelino d'Aromano , tyran de Padoue , très-
naïvement et très-bien écrite par Pietro Gerardo sou
contemporain: cet écrivain affirme que le tyran fit
périr plus de douze mille citoyens de Padoue au
treizième siècle. Le légat qui le combattit en fit mourir
autant de Vicence, de Véronne et de Ferrare. Ezzelin.
fut enfin fait prisonnier, et toute sa famille mourut
dans les plus affreux supplices. Une famille de
citoyens deVéronne,nomméeéWn,que nous appelons
V Ejcale , s'empara du gouvernement sur la fin du
treizième siècle, et y régna cent années. Cette famille
sournit, vers l’an 1330, Padoue, Vicence, Trévize,
Parme, Brescia et d’autres territoires. Mais au quin-
zième siècle il ne resta pas la plus légère trace de
cette puilsance. Les Viscontis, les Sforzcs, ducs de
loading ...