Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Septieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome II): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794087]

Page: 298
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd17/0308
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
quelle régna. Elle était sœur de ce Lancelot qui avait
fait trembler Rome dans le temps de l’anarchie qui
précéda le concile de Consiance: mais Jeanne II fut
bien loin d’être redoutable. Des intrigues d’amour et
de cour firent la honte et le malheur de ses Etats.
Jacques de Bourbon son sécond mari essuya ses infidé-
lités , et quand il voulut s’en plaindre , on le mit en
prison. Il fut trop heureux de s’échapper, et d’aller
cacher sa douleur, et ce qu’on appelait sa honte ,
dans un couvent de Cordeliers à Besançon.
Cette Jeanne II ou Jeannette, fut, sans le prévoir,
la cause de deux grands événemens. Le premier fut
l’élévation des Sforzes au duché de Milan ; le sécond ,
la guerre portée par Charles VIII et par Louis XII
en Italie. L’élévation des Sforzes est un de ces jeux
de la fortune qui font voir que la terre n’appartient
qu’à ceux qui peuvent s’en emparer. Un paysan
nommé Jacomuzio, qui se fit soldat, et qui changea
son nom en celui de Sforza , devint le favori de la
reine , connétable de Naples, gonfalonier de l’église,
et acquit allez de richesses pour laisser à un de ses
bâtards de quoi conquérir le duché de Milan.
Le sécond événement, si funeste à l’Italie et à la
France , fut causé par des adoptions. On a déjà vu
Jeanne I adopter Louis I, de la sécondé branche
de Anjou, frère du roi de France Charles V. Ces adop-
tions étaient un reste des anciennes lois romaines ;
elles donnaient le droit de succéder, et le prince
adopté tenait lieu de fils ; mais le consentement des
barons y était nécessaire. Jeanne II adopta d’abord
Alfonfe V dtArrayon , surnommé par les Espagnols
le fage et le magnanime. Ce sage et magnanime prince
loading ...