Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Septieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome II): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794087]

Page: 355
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd17/0365
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ET DE CHARLES AT,

355

On l’eût guéri dans des temps plus éclairés. L’igno-
rance de fon siècle causa sa mort. Il expira au château 1422.
de Vincennes à l’âge de trente-quatre ans. Son corps
fut exposé à Sr Denis , comme celui d’un roi de
France , et ensuite porté à Westminster parmi ceux
d’Angleterre.
Charles VI, à qui on avait encore laisfé par pitié
le vain titre de roi, finit bientôt après sa triste vie ,
après avoir passé trente années dans des rechutes
continuelles de frénésie. Il mourut le plus malheureux 1422.
des rois, et le roi du peuple le plus malheureux de
l’Europe.
Le frère de Henri V, le duc de Betford, fut le seul
qui assista à ses sunérailles. On n’y vit aucun seigneur.
Les uns étaient morts à la bataille d’Azincourt, les
autres captifs en Angleterre. Et le duc de Bourgogne
ne voulait pas céder le pas au duc de Betford : il
fallait bien pourtant lui céder tout. Betford [ut déclaré
régent de France , et on proclama roi à Paris et à
Londres Henri VI fils de Henri F, enfant de neuf mois.
La ville de Paris envoya même jusqu’à Londres
des députés pour prêter serment de fidélité à cet
enfant.

CHAPITRE L X X X.

De la France, du temps de Charles FIL De la
Pucelle et de Jacques Cœur.
(Le débordement de l’Angleterre en France fut
enfin semblable à celui qui avait inondé l’Angleterre,
du temps de Louis VIII i mais il fut plus long et plus
Z 2
loading ...