Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Septieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome II): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794087]

Page: 411
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd17/0421
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DU TEMPS DE CHARLES VII. 4”
les réserves, les expectatives y sont détestées. Mais
d’un côté on n’ose jamais faire tout ce qu’on peut,
et de l’autre on fait au-delà de ce que l’on doit. Cette
loi si fameuse qui allure les libertés de l’Eglise
gallicane permet qu’on appelle au pape en dernier
ressort , et qu’il délègue des juges dans toutes les
causes ecclésiastiques , que des évêques compatriotes
pouvaient terminer si aisément. C’était en quelque
sorte reconnaître le pape pour maître ; et dans le
temps même que la pragmatique lui laisse le premier
des droits , elle lui défend de faire plus de vingt-
quatre cardinaux , avec aussi peu de raison que le
pape en aurait de fixer le nombre des ducs et pairs,
ou des grands d’Espagne. Ainsi tout est contradic-
tion. Il est vrai que le concile de Basic avait le premier
fait cette défense aux papes. Il n’avait pas consi-
déré qu’en diminuant le nombre, il augmentait le
pouvoir : et que plus une dignité est rare, plus elle
est respectée.
Ce fut encore la discipline établie par ce concile
qui produisit depuis le concordat germanique. Mais
la pragmatique a été abolie en France ; le concordat
germanique s’est soutenu. Tous les usages d’Alle-
magne ont subsisté. Elections des prélats, investitures
des princes , privilèges des villes , droits , rangs,
ordre de séance , presque rien n’a changé. On ne
voit au contraire rien en France des usages reçus
du temps de Charles VII.
Le concile de Basle , ayant déposé vainement un Anti-pape,
pape très-sage que toute l’Europe continuait à
reconnaître, lui opposa, comme on sait, un fantôme,
un duc de Savoie Amédée VIIh qui avait été le premier
loading ...