Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Huitieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome III): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794095]

Page: 125
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd18/0135
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DE CHARLES-QUINT. 125
Ses généraux ont encore de la peine à chasser
d’Italie les Français qui étaient jusque dans le
royaume de Naples. Le système de la balance et 1528.
de l’équilibre était dès-lors établi en Europe : car
immédiatement après la prise de François I, l’Angle-
terre et les puissances italiennes se liguèrent avec
la France pour balancer le pouvoir de l’empereur.
Elles se liguèrent de même après la prise du pape.
La paix se fit à Cambrai sur le plan du traité de 1529.
Madrid , par lequel François I avait été délivré de
pnson. C’est à cette paix que Charles rendit les deux
enfans de France , et se débita de ses prétentions sur
la Bourgogne pour deux millions d’écus.
Alors Charles quitte l’Espagne pour aller recevoir 11 baise les
la couronne des mains du pape , et pour baiser les Pied'duPaPe
. 1 1 . . x qu’il a tenu
pieds de celui qu’il avait retenu captif. Il dispose acaptif.
la vérité de toute la Lombardie en maître ; il investit
François Sforze du Milanais , et Alexandre de Medicis
de la Toscane ; il donne un duc à Mantoue ; il fait
rendre par le pape Modène et Reggio au duc de 1529.
Ferrare ,■ mais tout cela pour de l’argent , et sans 1530.
se réserver d’autre droit que celui de la suze-
raineté.
Tant de princes à ses pieds lui donnent une
grandeur qui impose. La grandeur véritable fut
d’aller repousser Soliman de la Hongrie à la tête de
cent mille hommes , assilié de son frère Ferdinand ,
et sur - tout des princes protestans d’Allemagne , qui
se signalèrent pour la défense commune. Cefut-là
le commencement de sa vie active et de sa gloire
personnelle. On le voit à la fois combattre les
Turcs , retenir les Français au-delà des Alpes ?
loading ...