Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Huitieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome III): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794095]

Page: 172
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd18/0182
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
172 DOMINICAINS.
empoisonne-accompagné de quatre chiens; et sa bouche, dan3
ment p°u! ]aqUeue on avait mis une petite boite ronde pleine
ioutenir 3 . . 1 1
l'honneur d’étoupes , jetait des ssammes. Ce prieur dit 4
de Tordre, ‘setfer qu’il était un ancien moine mis en purgatoire
pour avoir quitté l’habit, et qu’il en serait délivré si
le jeune Tetjer voulait bien se faire fouetter en sa
faveur par les moines devant le grand autel; Tetscr
n’y manqua pas. Il délivra l’ame du purgatoire.
L’ame lui apparut rayonnante et en habit blanc,
pour lui apprendre qu’elle était montée au ciel, et
pour lui recommander les intérêts de la Vierge que
les cordehers calomniaient.
Quelques nuits après S‘ Barbe, à qui frère Let fer
avait une grande dévotion , lui apparut : c’était un
autre moine qui était Ve Barbe > elle lui dit qu’il était
saint, et qu’il était chargé par la Vierge de la venger
de la mauvaise doctrine des Cordeliers.
Enfin , la Vierge deseendit elle-même par le
plafond avec deux anges ; elle lui commanda d’an-
noncer qu’elle était née dans le péché originel , et
que les Cordeliers étaient les plus grands ennemis
de son fils. Elle lui dit qu'elle voulait l’honorer
des cinq plaies dont Sce Lucie et S'c Catherine avaient
été favonsées.
La nuit suivante les moines ayant fait boire au
frère du vin mêlé d’opium , on lui perça les mains ,
les pieds et le côté. Il se réveilla tout en sang. On
lui dit que la Ste Vierge lui avait imprimé les
sfigmates ; et en cet état on l’exposa sur l'autel à la
vue du peuple.
Cependant, malgré son imbécillité , le pauvre
frère, ayant cru reconnaître dans la Ste Vierge la
loading ...