Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Neuvieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome IV): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794109]

Page: 97
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd19/0107
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
PROCES DE MARILLÀC. 97
Paul Hay du Chaftekt , connu par une satire atroce
contre les deux frères. Jamajs on n’avait méprisé
davantage les formes de lajultice et les bienséances.
Le cardinal leur insulta au point de transférer
l’accuséet de continuer le procès à Ruel dans sa
propre maison de campagne.
Il est exprelsément défendu par les lois du
royaume de détenir un prifonnier dans une maison
particulière ; mais il n’y avait point de lois pour la
vengeance et pour l’autorité. Celles de l’Eglise ne
furent pas moins violées dans ce procès que. celles
de l’Etat et celles de la bienféance. Le nouveau garde
des sceaux Châteauneuf, qui venait de succéder au
frère de l’accusé , présida au tribunal , où la décence
devait l’empêcher de paraître ; et quoiqu’il fut sous-
diacre et revêtu de bénéfices , il instruisit un procès
criminel : le cardinal lui fit venir une dispense de
Rome , qui lui permettait de juger à mort. Ainsi
un prêtre verse le sang avec le glaive de la justice,
et il tient ce glaive en France de la main d’un autre
prêtre qui demeure au fond de l’Italie.
Ce procès fait bien voir que la vie des infortunés Marillac
dépend du désir de plaire aux hommes puissans. Il ,Jn
fallut rechercher toutes les actions du maréchal. On
déterra quelques abus dans l’exercice de son com-
mandement, quelques anciens profits illicites et
ordinaires , faits autrefois par lui ou par ses doraes-
tiques dans la construction de la citadelle de
Verdun : Chofe étrange , disait-il à ses juges, quun
homme de mon rang fait perfécuté avec tant de rigueur et
d'injujlice ; il ne s’agit dans tout mon procès que de foin 9
de paille , de pierre et de chaux.
Ejfai fur les moeurs , etc. Tome IV, G
loading ...