Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Vingtieme = Siecle De Louis XIV., Tome I): Siecle De Louis XIV. — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794249]

Page: 95
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd20/0103
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DU SIECLE DE LOUIS XIV. 95
romans où l’on vit les mœurs des honnêtes gens et des
aventures naturelles décrites avec grâce. Avant elle on
écrivait d’un style ampoulé des chosespeu vraisemblables :
morte en 1693.
Felibien (André} né à Chartres en 1619. Il est
le premier qui, dans les inscriptions de l’hôtel-de-ville,
ait donné à Louis XIV le nom de Grand. Ses Entretiens
sur la vie des peintres sont l’ouvrage qui lui a fait le plus
d’honneur. Il est élégant, profond, et il respire le goût :
mais il dit trop peu de choses en trop de paroles , et est
absolument sans méthode : mort en 169Ç.
FÉNELON (François de Salignac ) archevêque de
Cambrai , né en Périgord en i6çi. On a de lui cin-
quante-cinq ouvrages différens. Tous partent d’un cœur
plein de vertu , mais son Télémaque l’inspire. Il a été
vainement blâmé par Gueudeville et par l’abbé Faidit :
mort à Cambrai en 171$.
Après la mort de Fénélon , Louis XIV brûla lui-même
tous les manuscrits que le duc de Bourgogne avait
conservés de son précepteur. Ramfai , élève de ce célèbre
archevêque , m’a écrit ces mots: S’il était né en Angleterre ,
il aurait développé fon génie , et donné Iejsor fans crainte à fes
principes que perfonne n a connus.
Ferrand , conseiller de la cour des aides. On a
de lui de très-jolis vers. Il joûtait avec Roujseau dans
l’épigramme et le madrigal. Voici dans quel goût Ferrand
écrivait.
D’amour et de mélancolie
Celemnus enfin consirmé ,
En fontaine fut transformé ;
Et qui boit de ses eaux , oublie
Jusqu’au nom de l’objet aimé.
loading ...