Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Vingt-Unieme = Siecle De Louis XIV., Tome II): Siecle De Louis XIV. — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794257]

Page: 59
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd21/0065
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
EN FRANCE. , 59
avec les troupes de sa nation celles qui étaient à
la solde de sa reine ; mais il ne put se faire suivre
que de quatre escadrons de Holstein, et d’un régi-
ment liégeois. Les troupes du Brandebourg , du
Palatinat , de Saxe , de Helse , de Danemarck ,
relièrent sous les drapeaux du prince Eugène , et
furent payées par les Hollandais. L’électeur de
Hanovre même , qui devait succéder à la reine
Anne, laissa malgré elle ses troupes aux alliés, et
fit voir que si sa famille attendait la couronne d’An-
gleterre , ce n’était pas sur la faveur de la reine
Anne qu’elle comptait.
Le prince Eugène , privé des Anglais , était encore
supérieur de vingt mille hommes à l’armée fran-
çaise ; il l’était par sa position , par l’abondance de
ses magasins et par neuf ans de victoires.
Le maréchal de Villars ne put l’empêcher de faire Etat désas"
t p / 1 T î °T T-' s • p / lii tr eux de là.
le liege de Landreci. La r rance , epuilee d nommes et France.
d’argent, était dans la consternation. Les esprits ne se
rassuraient point par les conférences d’Utrecht, que
les succès du prince Eugène pouvaient rendre infruc-
tueuses. Déjà même des détachemens considérabies
avaient ravagé une partie de la Champagne , et
pénétré jusqu’aux portes de Rheims.
Déjà l’alarme était à Versailles comme dans le
reste du royaume. La mort du fils unique du roi, Février
arrivée depuis un an ; le duc de Bourgogne , la 17121
duchesse de Bourgogne, leur fils aîné, enlevés rapi-
dement depuis quelques mois , et portés dans le
même tombeau ; le dernier de leurs enfans mori-
bond ; toutes ces infortunes domestiques, jointes
aux étrangères et à la misère publique , fesaient
loading ...