Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Vingt-Unieme = Siecle De Louis XIV., Tome II): Siecle De Louis XIV. — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794257]

Page: 395
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd21/0401
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CARDINAL DE BOUILLON. 395
dû son salut dans la guerre civile , et depuis, l’agran-
dissement de son royaume.
Uni par l’amitié avec l’archevêque de Cambrai,
et chargé des ordres du roi contre lui, il chercha à
concilier ces deux devoirs.il est consiant par ses lettres
qu’il ne trahit jamais son mmistère en étant fidèle à
son ami. Il pressait le jugement du pape sélon les
ordres de la cour ; mais en même temps il tâchait
d’amener les deux partis à une conciliation.
Un prêtre italien nommé Giori , qui était auprès
de lui l’espion de la faction contraire , s’introduisit
dans sa confiance , et le calomnia dans ses lettres ; et
poussant la perfidie jusqu’au bout , il eut la bassesse
de lui demander un secours de mille écus ; et après
l’avoir obtenu , il ne le revit jamais.
Ce furent les lettres de ce misérable qui perdirent
le cardinal de Bouillon à la cour. (45 ) Le roi l’accabla
de reproches, comme s’il avait trahi l’Etat. Il paraît
pourtant par toutes les dépêches qu’il s’était conduit
avec autant de sagesse que de dignité.
Il obéissait aux ordres du roi , en demandant la
condamnation de quelques maximes pieusement
ridicules des mystiques , qui sont les alchimistes
de la religion : mais il était fidèle à l’arfntié, en éludant
les coups que l’on voulait porter à la personne de
Fénelon. Supposé qu’il importât à l’Eglise qu’on
n’aimàt pas dieu pour lui-même , il n’importait
pas que l’archev êque de Cambrai fût ssétri. Mais
le roi malheureusement voulut que Fénelon fût
(4S) Elles furent appuyées par les intrigues de la princesse des Urfins ,
qui, après avoir été long-temps l’amie du cardinal, s’était brouillée avec
lui pour une ridicule querelle d’étiquette.
loading ...