Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 3
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0109
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

3

ne ottoh oTqwu 2ve 2£_e ujettes.7V.o7v.eT (fol. 20 recto) 3en neouj ujmih ^noTvic
otto£ nes/yinon n^HTq «2s_e nemc^ U2s.iRes.ioc1 MnennoT eTCMes.pcooTrr. cÇucot 2s_e
nes/nes. ujenoTr^ ne otfottcoi2 5eu nines.pi oTrop nes.TFUjon nes.q ne H2î.e pe\n kott2£_i
neccocy ovop es.qTHiTOTT eTOTq HOTrMes.Hecooo7r eepeqevMom ma^coott 5eu troi. m.ues.
ueccooTT 2s_e es.q2s.0c Mq>i(x>T nes.nes. ujeno-5"^ 2î_e Mes. nies.7V.OTr ujeno-y^ uhi HTeq-
2S.0TUJT eniecwoTT hcmhi OTrop q^nes/xies. o-ynoTT2î_i nes.u e&oTVjSen ttèske^xie n£HTq.
tot€ HIKOT2Î-i Hes.7V.o-y ujenoTrq- ne es.qeppHTC nes.ies.1 ne Sen nspMOT UTe q>^- eTujon
n^nTq otoo nes.q^ enes.ne\i nnoTT2£.i HOT22.1. ne22_e eMe\-y auiihotf2s.i Hes.7v.0T uje-
nois"^3 MniAiesueccooTT 2£.e pHnne ^nes.^- nes.n Mnes.ujHpi esATves. OTropnq nni npe\-
nes.poTOi aimhhi 2£.e OTrujupi MMevs-es/rq uni eipes.uji + eq>^ neM&q AmiepooTr neM
nie2SLCopp_ • ©Trop ne2s.e niMes,nec<x>07F hcoott 2î.e q^nes.oTropnq nosTen (fol. 20 verso)
eppni mmhhi Ai.nes.Te ^pn pcoTn. totc Àosnon es. niMes.necwo-y 'Tî Mnies.7v.07r ujeH0T5"\-
OTrop es.qes.Av.oni nnieccooTT neMevq.

OTOp es.peujes.Hpo7Fpi ujooni mmhhi ujes.pe niMes.nectd07F oTcopn Mnie\7V.07r5 nneq-

II y avait un bourg nommé Schenaloletfi dans le nome de la ville de Schmin;
c'est là qu'habitaient les parents justes de notre père béni. Le père d'apa Schnoudi
était laboureur de la terre et il avait quelques brebis; il les donna à un berger
afin que celui-ci les fît paître dans la campagne. Le berger dit au père d'apa
Schnoudi : «Donne-moi le petit garçon Schnoudi afin qu'il veille avec moi sur
les brebis et je t'abandonnerai un peu de mon salaire pour cela.» Le petit garçon
Schnoudi commençait alors de croître dans la grâce de Dieu, laquelle était en
lui et peu à peu il devenait beau. La mère du petit garçon Schnoudi dit au berger:
«Voici, je te donnerai mon fils, mais envoie-le moi au soir, chaque jour, car il
est pour moi unique, je me réjouis en Dieu avec lui jour et nuit.» Et le berger leur
dit : «Je vous le renverrai chaque jour avant que le soleil ne se couche.» Alors
certes le berger prit le petit garçon Schnoudi et il fit paître les brebis avec lui.

Et lorsque le soir était (venu), le berger envoyait le jeune garçon Schnoudi vers

1. Cod. stJS!x.Ts-i\eoe (sic). — 2. Cod. o^com (sic). — 3. Cod. uienois-^ avum Av*.\ieccooT (sic).

— 4. Cod. & — 5. Cod. A\.ncvAoT. — 6. Ce bourg existe encore aujourd'hui; d'après le récit il

devait être fixé au nord-ouest de la ville actuelle d'Akhmin, et cela pour deux raisons. Le nome d'Akhmin

(Schmin) ne s'étendait pas très loin au sud, et le récit ne dit pas que les deux voyageurs, le père et le

fils, aient été obligés de traverser le Nil pour aller au monastère d'apa Bgoul, c'est-à-dire à Athribis,

située à l'ouest d'Akhmin ou Panopolis. Le bourg actuel de Schandaouil répond à toutes les conditions.

1*
loading ...