Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 79
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0185
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

79

2sl€ es.peuj^n q>^- piui Mïieqoo eô.ko'A. m.ucùott (fol. 74 verso) ceudwUjooi ep^Toir
es.n noTTOU-MOTr uottwt. cc^hottt p^p Auiep^e». oenvreu e2s:eH £*ai e^p^con oir:A.e
gi2s.eu mumpi irre nipcoAu 2£.e uj&pe iiovmidw i edoTv. h£htov OTrog hcgkotott
eimô.oi 3en meoooTF eTejAMMr cen0.T0.ko H2s.e ticyMoiiMfh Tupcnr. oj omud.T
M^pH eTe cp^- uiôauo& ne neq£iOH©oc epe Teqoe7\.mc Td^pnoirr e2£_eu noc neq-

èvcujtoni 2s.e oïi epe nenicoT esjiis. ujchott^- mouji âeti nujô^qe ic noe me ^qoir-
OHoq epoq e^qc£v2î_i nejw.ô.q. eirMouji 2s.e neM noirepHoir £viri e2s_eu oTrpeqvW.coo'5'T
eqci^- eftoAoi hitcoott. netucùT 2s.e daies. ujenoir^- evqoJTq e£pm ^qoircoujT mhoc
eq2s_to mmoc ss_e ïies.oc ottoo^ TuaioTr^ ic ottmhuj npoMni ^-uhoit eicmi .vuid.ipeq-
■M.C0OTTT AmieAU eneqecouj 2S_e ot ne eqcn^ €&o?V. aut^im^. neuoe a.e me ivjçc
ô^quiM enipeqMWOTTT HTeqqjô.T eq2£_co maioc (fol. j5 recto) 2£.e ô.i2s.e epoiî.1 co ni-

peqAlCOOTTT ô.pi SlHCpHl M.UOJ\ TCOrtR e£pKI rtTeilTôwAie ÏIôJJlCOIl UjetlOT^- 2î-€ UOOR

ot AUiô.ipHq\ otfoç) j$en ^oiTHOTr ô.qT(onq «2s.e nipeqMWOTrT .u.cppH'^ noirci eq-
HôwTOonq eftoTV 3eu momiM. eT^que^r 2s.e enoc evqcoTrocmq d.qo-5-coujT MMoq eq2£.oo

arrivera aucun mal; ils ne savent pas que si Dieu détourne son visage d'eux, ils
ne tiendront pas debout une seule heure, car il est écrit : Ne mettez pas votre
confiance dans les princes ni dans les enfants des hommes, car leur esprit les
quittera et ils retourneront vers la terre : en ce jour toutes leurs pensées périront.
O bienheureux celui dont le Dieu de Jacob est le secours et dont l'espoir est fondé
sur le Seigneur, son Dieu.»

11 arriva aussi que notre père apa Schnoudi marchant dans le désert, le Sei-
gneur Jésus lui apparut,2 il lui parla, ils marchèrent l'un avec l'autre, ils arri-
vèrent près d'un mort jeté sur la montagne. Mais notre père apa Schnoudi se
jeta (à terre), il adora le Seigneur disant : «Mon Seigneur, voici un grand nombre
d'années que je vais passant près de ce mort, et je ne sais pas quel est son nome,
quoiqu'il ait été jeté en ce lieu.» Mais notre Seigneur Jésus le Christ remua le mort
de son pied disant : «Je te (le) dis, ô mort, réveille-toi,3 lève-toi, apprends à mon
serviteur Schnoudi qui tu es ainsi.» Et à l'instant le mort se leva comme quel-
qu'un qui se lèverait du sommeil; mais lorsqu'il vit le Seigneur, il le reconnut,

1. Cod. e>.i2cepoiv. — 2. Mot-à-mot : voici le Seigneur Jésus lui apparut. — 3. Mot-à-mot : sois
vigilant (?) pour toi. Cette phrase est assez obscure : cependant le sens est certain.
loading ...