Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 210
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0316
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
210

E. AMÉLINEAU.

eMeao. mu ncoe 2s.e on UTecpes.oTto U2£.e t^MeTeuioiis. eoToci nejw. oTt02î_n avuï-
hocmoc THpq otoo eoTTevoo epe^Tq ôui ctiui ces.p e&o7V;ieH niMè. Hep ujcootuji

MCp.VV.HUJ HTC UIOTH& dwHd^HH Te1 HTOTep MUdkC) HOHT OTOO UTOTUJTe.M.UJtùH

eptooT uq\u.eT^uoi£v ctotcouj ôkti e^co hccoot n»iej\u7V.HCies.. OTOg qxuHuj utc
Hi7v.ôvoe H^epeH^u^iuVi^eeoêa2 ceu^u^eopTep eTep^ne^ece^i3 eai u^htcoc
e^co hccoot hhotmôvHcccoot otoo ce>fte q>dwi nioco& u&Htopq eujTCM^pecujconi
n22.e OT2S-i hocûth otoo hiôwCC&hc HO^ipcTiuoc4 h&cco&i hcô. ^■chivA.hciô^ htc cp^-
otoo ceu^ep otco H2s_e hi^ct CTpcooT empoTd^. eJ\.7V.es. m&TVTVoh Si MncH^-po
uchicot eeoT^ft otoo5 opi ep&TK. £eu oTMCT2î-cop puT1' chtco&p .uq>H eTewneR-
ss-oTVq eftoTV. oihô< HTeqcco?V.2£. efeoTV o^pon £d>. hiothCi mtiic^i H2s_i2î. htc ^-mct-
pcq2î_cù\ e&oA. moi HêvH Mnr)ç7\.oM htc q^MCTOTHfi htc q^op^o^o^ie*.. Si avuims
mmcotchc nspequjenoHT ctth otoo couj eppui pis. uoc eppHi €2slcoh 2£.e ic2£_e
^Xliièv^w hcoot e&o"î\. ^co hcoot e&oTV. ic2s_e 2^e ma*.ou co?V.2£_ pco e&oTV pi uch2s.com
q>u eTôwHC^HTq. hô^i7 ues.p ô^pcou nie<p2<MiepeTe8 es.qep uo&i hcm uiTVôwOC CTis.q-

repentir ne tourne9 pas au détriment et à la destruction du monde entier, et non
à son affermissement. Car en rejetant de l'autel la multitude des prêtres, il
est nécessaire qu'ils s'affligent et ne veulent pas recevoir la pénitence pour
eux, ne voulant abandonner les églises. Ainsi la foule des peuples sera scan-
dalisée, elle sera troublée ne pouvant aucunement souffrir d'abandonner ses
pasteurs : c'est pourquoi l'œuvre de réconciliation n'aura pas lieu et les impies
hérétiques riront des églises de Dieu, et la fin sera pire que le commencement.
Mais plutôt reçois notre prière, ô père saint, et applique tout ton esprit à prier
celui que tu n'as pas renié, afin que pour nous, prêtres, il efface la souscription
par laquelle nous (l')avons renié.10 Donne-nous la couronne du sacerdoce ortho-
doxe, sois semblable au miséricordieux Moïse et crie vers le Seigneur, disant :
Si tu leur pardonnes, pardonne-leur (tout-à-fait),11 et si tu ne le fais pas, efface-
moi aussi du livre que tu as écrit. Car Aaron le grand prêtre pécha aussi avec

I. TYki &.iia.ci\h t«. Je ne sais pas ce qu'est ce mot, et je l'ai corrigé par iMie>.**rh qui est bien dans
le sens de la phrase. — 2. Tuki HevepcRjui^iûV^cc^e. — 3. Tuki c.irep*.ii(\xecoc- — 4- Tuki noepe-
tiroc. — 5. Tuki otoç^ oto^. — 6. Tuki o£i eps.t ute iiotrj*.6T3tf-Cop (sic). — 7. Tuki ut v&p. —
8. Ti'kt niA.p^nepeTC. — 9. Mot-à-mot : de peur que ma repentance ne tourne. Tout ce qui suit
est traduit très largement par M. Revii.i.out. J'ai serre le sens le plus possible. — 10. Mot-à-mot : l'écri-
ture de main de la négation. — 11. M. Revit.t.out : Si tu leur pardonnes, pardonne-nous. Il y a le
suffixe de la troisième personne.
loading ...