Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 314
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0420
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
3 14 E. AMÉLINEAU.

.^Jlc- A—aJ bujj ^j*j*ka.\o} i_~-»JLa)l JLto A~î»r>- A^alsM çl^] Astj^T

_X._>- ^1 AjI^w *AJL© AjO^xH Olitl-o y* ôwXj<jt$ If ly>-^Jj J^L; ijAÏ^r?
L^u-Jl "il J^L "4 ï^fp^àjj JJ£ ^tsîJ a^ ^Lol! "il aLJ! JJul

f _ s-

^1_aJ <Syj l/s5"- * a-j-Xâio! J^seJjll ^**Jl

des douleurs sincères,2 il fit (une croix) de bois semblable à la croix sainte, il s'at-
tacha sur elle, se tint debout étendant les mains comme sur la croix; et il ne cessa
de rester ainsi debout ayant la croix sur sa poitrine jusqu'à la fin de la semaine,
agissant ainsi pour souffrir comme son maître et crucifier ses membres. Aussi
ses mérites sont nombreux. Il serait long de les énumérer ainsi que ce qu'il souf-
frit de peines dans son adoration et sa manière de vivre depuis son enfance
jusqu'à sa vieillesse. Une fois il resta un mois tout entier, vivant de la moitié
d'un pain trempé dans le sel. Il accomplit tous les devoirs de la vie monacale
avec une grande dévotion et beaucoup de prières; il faisait douze prières (par
jour) et à chaque prière il frappait toujours la terre de son front vingt-quatre
fois. Il ne dormait jamais qu'un peu vers le matin; plusieurs fois il ne mangea
pas depuis le samedi jusqu'au samedi suivant; il jeûnait les quarante jours saints;1
ne mangeant pas de pain, mais des fèves et des graines. Aussi ses os (sic) de-
vinrent minces et son corps flétri. Il trouvait les larmes délicieuses, elles furent
pour lui douces comme le miel et ses rayons, si bien que les paupières de ses

i. C'est le mot grec u.Etâvo'.a. — 2. C'est-à-dire le vendredi saint, de la grande semaine, comme on
dit en style liturgique. — 3. C'est-à-dire le carême.
loading ...