Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 327
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0433
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
monuments, etc.

S- *■ S-

jjsib dir^J UU Lie JUc^l ^jj L 3! <xJ JUé bu. ^ jc& "ij
c^A>&j ^^JLLU- 3 jJI pJI 3 3^-> Jl juL^ 3J ^
3 ArvUe JL^ iljfl IS, ^ JX^UI pJ! JDô

jU« âUs£ 3 «àji v-^i! Jj-**2 £ Jjle <^Jl 01>i«y ^> 0 tiAJl^l

C>\ i~>j__AJie Jh^ j,^ \)jj~+*> ij'U^i a^j Jl 3^ J^ ^

Jk'^C- ^jjlc»~ 3|^ ^i"^

le saint anba Schnoudi pour apprendre de lui (ce qui était arrivé) et lui dire :
«Combien as-tu passé (de temps) à chevaucher sur les nuages avant d'arriver à
ton monastère?» — Et mon père dit au patriarche : «Pardonne-moi, mon père,
car je ne suis pas digne de semblable chose; d'ailleurs l'affaire est passée.» —
Et le père patriarche lui dit : «Je t'en adjure par les prières et les peines des
saints, raconte-moi la vérité et ne me cache rien.» — Et mon père lui dit : «Puis-
que tu m'(en) as adjuré, je t'informerai avec vérité. Vive mon roi, Jésus le Messie,
je suis arrivé à mon monastère le jour même où tu m'as adressé la parole, et ce
même jour j'ai fait la prière avec les frères.» Et le patriarche admira longtemps
la chose, (et) il dit : «Tes actions sont bonnes, ô Seigneur, et la balance du Sei-
gneur est juste.» Alors ils glorifièrent le Seigneur qui ne fait acception de per-
sonne, à Dieu ne plaise. Mon père, joyeux et content, revint à son monastère, et
ainsi s'accomplit ce qui est écrit : «Les véridiques se réjouiront dans le Seigneur,
et à ceux qui sont droits (de cœur) convient la louange» : à notre Seigneur la gloire.

Un jour, mon père était assis près d'une pierre dans une caverne de la mon-
tagne avec le Seigneur le Messie, auquel soit la gloire. Et mon père dit au
loading ...