Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 373
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0479
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

3 ô^Zj j\ ^^J^k)l U^l J-^j ^ib|) a^UoI (JL^'il 3 ^1 3

ir^- f^3^ ^ 3^ AJjL^, AJjLaèj, ASCLj

c s- j,

tojjl J^bl Uuj AjfL AJuI 1^—Xs2j ALo

01 AJ ^i^<> ,^-^OLj Lli AJ L) ^àl? J^l 1^t> j^î>\ AÎ l^iUj

o^- 3 ^ ^ y» ^ 3^ ^

oi il

JJ1 01^1 3 U-

«Vois-tu dans ce siècle et dans les siècles passés qui égale notre père le bien heu-
reux Antoine, ou lui ressemble dans sa piété, ses mérites ou son adoration.» —
Et mon père leur dit : «Quand même on réunirait les moines du monde entier en
un seul endroit, et tous ceux qui viendront après,' ils n'égaleraient pas le seul
Antoine.» Les frères furent surpris de la parole de notre père le prophète, ils se
firent donner sa bénédiction et glorifièrent Dieu. Ils l'interrogèrent ensuite avec
les gens de la ville et lui dirent : «Explique - nous cette parole et juge-nous sur
cela. Il y a longtemps que nous voyons- les hommes, les bestiaux, les oiseaux
boire de l'eau de ce fleuve à chaque instant : est-ce qu'elle diminue ou non?» —
Et mon père leur dit : «Certes, le monde appartient à Dieu, que son nom soit
béni en tout moment. Certes, la chose est connue : on n'y ajoute rien, mais l'on
en prend à chaque instant et personne ne peut vivre sans boire d'eau, car le Sei-
gneur est merveilleux dans ses voies, et les prodiges qu'il opère sont innombra-
bles, surtout au moment (de la crue) du Nil, car il croîtra (encore cette année).»
Et ils louèrent mon père et lui dirent : «Nous sommes consolés par ta parole;»3

1. Cela signifie que tous les mérites des moines de ce temps ou des temps futurs n'égaleront pas
ceux d'Antoine. — 2. Mot-à-mot : il y a longtemps que nous y pensons, à savoir que, etc. — 3. C'est-
à-dire : ton explication nous satisfait.
loading ...