Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 393
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0499
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

^^""^ -X&tà ^ùS^^SOj À^jSL; !_^.15 \jxr>-j) ]3) UcLalo

, P ç,

j£j ^-i-xil! y ^*>^ dJUj^b aj! <j! L U»^ IjoI

fîfùàj ^d)5? Lias- ^ ~>i AJl ^-iL^^e <—â LjjI ^c j-^

^ ùt-i^S ^ *>>-ï i cl^Ol AàiLil j5^1s Ar^b

et voici que je prierai pour leurs péchés antérieurs, et quiconque m'écoutera n'aura
rien à souffrir1 de ses péchés, même les morts qu'on a enterrés dans cette mon-
tagne, car j'intercéderai pour eux près du Seigneur. A tous ceux qui feront une
offrande dans cette église, je paierai leur salaire; mais pour les injustes qui vien-
nent dans cette terre et qui la souillent, leur malheur sera doublé puisqu'ils font
souffrir le cœur de ses habitants.2 Et souvent mon père vit le Seigneur Jésus le
Messie sur la table sainte distribuant avec lui les mystères saints, et il fut rempli
du Saint-Esprit, et il bénit ce monastère et toute cette assemblée. Et il lui dit :
«Ce monastère est Jérusalem. Je dis la vérité, tu ne t'affaibliras jamais.»3 Et
en réalité, ô mon père, on a répété tes paroles pures en tout endroit, ô père
saint. Et aussi le maître, le religieux, le docteur de toute la terre pour la théo-
logie anba Cyrille lut ses discours, les examina avec soin et dit: «Tu as bien
parlé, ô maître vertueux!» et il écrivit aux peuples qui étaient sous ses ordres en
disant : «Si anba Schnoudi passe près de vous et s'approche de vos églises, sachez
que vous avez obtenu une grande grâce et que l'on vous a fait une grande faveur.

i. Mot-à-mot : sera exempt. — 2. Ce passage montre bien encore que la doctrine des indulgences
était alors connue. Schnoudi promet ici l'indulgence plénière des lieux saints à ceux qui visitent son
église avec les dispositions convenables, indulgence applicable aux défunts. — 3. Je ne sais s'il s'agit
de Schnoudi ou du monastère : en tout cas la suite des temps a cruellement infirmé la prophétie.

50
loading ...