Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 450
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0556
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
45O E. AMÉLINEAU.

J\j A>-1^ U Al« £^ _r*^ ^i)^ ^ ^ ^l? ^Uafrl

4_7>JÛJ U ^>\yi\ ^ cSJJl JUé uAJl f6j <J** ^

^bo! ûl Ac4^ À^j A;* l^SJJ ^1 t_AJ! J\j ^j3) ty,\j

u^Ij ^}^>- ^5^^ a£;-0! (3 \$^t Jy{^ "by>^i\ c^Ul ^)t=L

j, J^U Â>OUJ! ÂcLo 3 IxS^ !jLjI aH (jUb^l ^

Xiuj alo 1—-vlL^

poussèrent la porte, mais ils ne purent l'ouvrir et ils dirent : «Sans doute Dieu
ne veut pas qu'on prépare quelque chose à la foule!» — Mon père saint sachant
ce qui était arrivé alla trouver les frères et leur dit : «Allons, préparons (pour la
foule) la bénédiction que le Seigneur nous a accordée, et, si elle ne suffit pas, nous
ouvrirons un autre magasin pour en sortir ce dont nous avons besoin.» Puis
mon père lit sa prière et signa la porte en disant : «Je prie celui qui a ouvert à
Pierre qu'il nous ouvre par sa puissance divine et son ordre généreux.» Alors
la porte s'ouvrit et l'on vit une si grande bénédiction que, jusqu'à la partie exté-
rieure de la porte, tout était rempli de pains. Les frères et la foule se nourrirent
pendant six mois de cette bénédiction qui s'était trouvée derrière la porte du ma-
gasin : ils nommèrent cet endroit le trésor de la bénédiction (et ce nom s'est con-
servé) jusqu'à nos jours.

11 y avait une fois un frère qui s'appelait Ibsada il connaissait parfaitement
l'art de la culture, était habile à planter les arbres et (à semer) les légumes, avait
la main généreuse, le cœur charitable,2 aimait les hommes et à tous ceux qui
lui demandaient quelque chose il donnait ce qui lui était demandé, surtout aux
frères besogneux, isolés dans les cavernes, habitant les grottes, aux dévots (soli-

1. C'est le nom copte de -tyOTi, avec l'éliph prosthétique, comme dans les autres noms déjà ren-
contrés. — 2. Mot-à-mot : doué de charité.
loading ...