Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 461
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0567
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

461

Jkjj ly>^i\ LjJ. Jusil <S jJI j^b c5;U çc^l I AS^U jjbliU
jLtP-1 vUI I jjt» JIS3 ^ jiôJI <jU)l i^J! 3 Iju x ^1

L/.x:j1 jl^Li! Aclr^ l-x^l <~>\ ^j^jj y) J^-l y* 0-^^
Ol^—Jî jjL dSLj Alll à jJI^ j^bO c5;-X3tJl tii>j^ ^JWI 3

^MH {.s^s^ a) j^JS^ <jl _>o juLii l^, ^Lï)!

ioXJl <Jt> \jjt> l^ts^i t^s^j UUasil jL, j\J Ls^l ] jjb ^ JUà

^.lil lSjJI U I jj^ jj^Jl JlLji ajlSCU»^ JSJ" âJ«U

c$jJl àjyju c5;U ^blLlI jib IJxâsj ^la^sil <j1 Lî^

mon chez lequel on a déposé les traités et les lois;' cet autre est anba Delma-
rios2 qui eut l'habitude de voir les anges; cet autre est Mar David qui tressa la
corde pour le service des frères et qui avait l'inspection sur eux.» Puis il com-
mença le second rang qui contenait les martyrs et dit : «Ce beau jeune homme,
l'émir, le beau qui est au milieu, c'est Victor fils de Romanos, le père des mar-
tyrs3 et de la foule des purs.» Alors il commença le troisième rang, il me mon-
tra la sainte Vierge mère de Dieu et reine de toutes les femmes, il m'indiqua tous
ceux qui étaient debout avec elle. Alors je baisai les mains de mon père et je lui
dis : «Tu m'as fait une (grande) miséricorde en m'apprenant leurs noms.» — Et
il me dit : «C'est l'amour qui efface tous les péchés et qui chérit son prochain,
c'est la santé qui console tout homme et qui adoucit les maux de manière à les
faire disparaître. Et celui-ci est anba Bgoul qui demeura avec nous dans la plé-
nitude de la sainteté et de l'amour de Dieu; cet autre est anba Bschai dont les
dents sont préférables aux pierreries et (voici) anba Abgous, mon père selon la

1, Ce nom se rencontre ici pour la première fois, à ma connaissance. — 2. Peut-être Dalmatios.
On pourrait penser que c'est le célèbre Dalmatios de Constantinople avec qui Schnoudi fut en rapport,
mais tous les autres noms étant d'Égyptiens, celui-ci doit l'être. — 3. Ce Victor est célèbre dans les
martyres coptes : c'est le premier martyr de la persécution de Dioclétien, selon certains de leurs au-
teurs, d'où l'expression de père des martyrs; selon d'autres ce fut, au contraire, l'un des derniers mar-
tyrs. Le martyre de ce saint a été retrouvé et expliquera sans doute ce passage.
loading ...