Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 584
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0112
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
5§4

E. AMÉLINEAU

TCKeione Te TJi*.TôvJULpe 1 ssm engui nnoamoc. ^qoTCjotyk nè<q «xe gd>.n?V.u>c. d^q-
otco£ on eTOOTq nex^q nes.q jiinjuLeo ujojliiit îicon •se €KUjjs.n£io)K ê^oth
emtd». iitux? -22e eKnavCJuune imoem kcfka.'Y eova». §n necn.H'Y eq*xï ngp^q h
eqcoo&e a^coni'çe .o.npcKdvJi'a^'X.i'çe ga^nc ir^p eTpe^rge euiiïie ni**. npu)x*.e <gn
jutAiHHUje eTcooTg epoim. ^qoTooujfi n^q kô/\u>c ^KTc^&eeixT efio\. JMfto
Atnncà. otrotï ^Tjmooïie ee^neeTe a>. necnH'y THPotY ei ei>o?V.£HTq s^t^cn^e
juuutoq gn OTp^uje. nTepeqeixie n&i ncon eiiTaoqTc^&eei^Tq e&o^^i nxoi

•se d,n^ oeo-i-oopoc ne ^qficoK eTniis.1...... dvqgonq e&oXgAA nujme. ô/tio

^qjutoouje jum necnH-y ev.u.e'XeTd,. ujdaiTOTnwp egOYn e€*eneeTe ô^tco ^qtyco
g^gTH'y epe necnH'y THpo*Y p ujnHpe jmneqeiifeio eTnjvincoq egovn enoTJ^
noT(jv) [sic exit).

XVII

(-recto-)..... n.....•sojui..... gn nei.....Jutn«2£(o€ic). Tency <3"e

n^cnny ot(h) otiio^ nnofcpe gn TenicTO^h nTivqcgis.ic n&.n nTpojutne n&i

« La boulangerie était ton métier quand tu étais dans le monde. » Il lui ré-
pondit : « Parfaitement. » L'autre insista encore, il lui dit pour la troisième
fois : « Lorsque tu iras dans le lieu où l'on pétrit afin de donner aux pains
leur forme, si tu vois quelque frère qui badine ou qui rie, lutte, ne sois pas
scandalisé, car il faut que l'on trouve des hommes de toute sorte dans les foules
qui sont réunies. » Il lui répondit : « Bien, tu m'as instruit. » Et quelque temps
après, ils abordèrent au monastère; tous les frères sortirent au-devant de lui,
ils l'embrassèrent avec joie. Lorsque le frère qui l'avait instruit sur la barque
sut que c'était Théodore, il alla dans un lieu (écarté), il se cacha par honte.
Et il marcha avec les frères qui récitaient à haute voix jusqu'à ce qu'ils eussent
atteint l'intérieur du couvent, et il demeura près d'eux, tous les frères admirant
sa grande humilité envers chacun [sic exit).

XVII

.........................du Seigneur. Maintenant donc, mes frères,

il y a une grande utilité dans cette lettre que nous a écrite cette année l'arche-

i. Lisez : TAiitT^Axpe. — 2. Lisez : cotai*,.
loading ...