Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 605
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0133
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DES VIES DE PAKHÔME ET DE THÉODORE

605

enetAA^ crfie TReAevcic Ainis.osoeic nppo eTpes/xcoK e&o"\ Atneqoire£c*.£He Tcito-y
ate eiujme n«s. oirnepcHc eT'Xivxe1 rire nppo ne c^ttôlAAO . . . -xe qgHn 9_^(tr

t^httiï e.....ne.....enoir.....eTttdaia.p^('ï.)i«*.o'y uixioq h^i ^n^uj....

...............................................?V.es. goxioic eic tien-

ju.es. uujome THpo*y ^es. TeRe^oircies. ^ocy ttPju.ettjTO'y née eTegne^R. UTeTuo-y
is.qKe7V.eire nnequt.es.Toi e'rpeTrjuoTigT ntiHi THpo'y nnecnHY nTepoT.i*ou}TO'y
■xe ejumoirge eXes-es/y np(OJU.e es.qoira}ujfi nes.q mîi gn kccuh'y eneqpes.k ne
•xoiAïuoc eirpeqp 2 goTe ne nevcRHTHc .....oc ne (sic exit).

XXIV

(-Tq-) es/yu* Reuus^fe v^riTe npo.11.ne es.qes.es.'y eqo u.nones,2£oc nes.ï ^^p «Tes.
n-soeic ha "y epoq ose esqcTes/ypo'y 3 nTeqcevp^. gn gw& mut ujes.iiTeqp neqoTU>uj
es.7$*co es.q^ JUTon nes.q e^qujonq epoq nneqRes.xq eeipe noTmo^ nes.ge gcocTe
eTpeqei egpevi eTiinT^uiÊ nnccjûjues, nes.pes. neqoTOiuj ReM k&i 4 *?^p n.neo"troeiuj
eqgn nccox*.^ nutnesn n^ï neneiooT nes,£U>ut oiron uijul eTnexiiTon nxioq gn

ce lieu par l'ordre de mon seigneur le roi, afin que j'accomplisse son comman-
dement : maintenant donc, je cherche un Persan qui est l'ennemi du roi, et

l'on m'a informé qu'il est près de vous.....qui me le livrera, je..........

....................................................... Cependant

voici que toutes nos habitations sont sous ton pouvoir : envoie, examine-les
comme il te plaît. » Sur l'heure, il ordonna à ses soldats d'examiner toutes les
maisons des frères. Lorsqu'ils les eurent examinées et qu'ils n'eurent trouvé
personne, l'un des frères, nommé Domnios, qui était un ascète rempli de
crainte, prit la parole..........(sic exit).

XXIV

Et les trente-neuf autres années, il les fit étant moine; car le Seigneur vit
qu'il crucifiait sa chair en toute chose afin de faire sa volonté et lui donna
repos, l'ayant reçu à lui sans le laisser faire une grande durée, de sorte qu'il
entra dans l'affaiblissement du corps contre sa volonté ; car dans le temps où
notre père Pakhôme était dans le corps avec nous, quiconque mourait dans

t. Lisez : e.ovx.ii.'x.e. — 2. Eisez : eoirpeqp gOTe. — 3. Le manuscrit écrit ce mot avec la sigle
{sqc^oy. — 4. Effacez un de ces deux k&i.
loading ...