Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 651
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0179
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE JEAN DE LYCOPOLIS

6JÏ

ïtettT«k.«|«oo"y -^.e THpo-y *.7ruj(one &.tco N7Txu>k e&o"A. «.îmccoc a>.q- (-verso-)
npo-^HTe-ye (*2s)e epe nppo e^oà.ocioc ïiak(a*.)o*y gu ot( uiJo'y equjofse
n«o ei)c nà.ujme n(coj)q gioxAi. rteq(<5-"\oj<3'.... ttht n (?)... . jute .... *>.tt ....
ocTçh. . . . ngoTO. . . . &e HT^«fei)Ate enM 9ï(t)h neitT^ucoTULcy utooto'y nnen-
etoTe ctotta.^ e-roTHg g^gTHq it^ï eTepe neT&ioc coth ^tio eqo ticoeiT g^oTn
ueTgui iijiaa. €TAi.Ajit\'y THpoy &.7rio dtiiciAA.e jmnoTTT^OTe A&.^'y €t&e nei-

fiOTuoc &cok on ujôvp(o)q ^q(c)encu>nq eT(p)e T(e)qcgw*.e êcok uj^poq «e^(c)iyen
gjs.g «?a.p (ug_i]ce ecoTrwiy eu^-y epoq (iie)cxi otto-y efiof\)£iTOOTq nec&HK CA.p
ne egp^i €cotjs.h ivqri^pA.îTei "Xe erxxaxiKy epoc enei-^h neTeqAJie^ <^*xe npo.ii.ne
equjoon gn nfsftfi eqgxi AincT^eio-y Hpoxine eqcTm^copei1 is.it eTpe cgine
n^-y epoq (sic exil).

ii

( recto-) Teqcojne gTiiTion gen Actrcoia*. ujione gn nec^'A.oo-ye ^cn«.-

qu'il a dit a été fait et s'est accompli. Ensuite il prophétisa que le roi Théodose
ne mourrait pas d'une mort particulière2, mais que le Seigneur le visiterait

dans son lit......................................................

la manière dont nous le savons par suite de ce que nous avons entendu de nos
pères saints qui habitaient près de lui, (eux) dont la vie était élue et réputée
près de tous ceux qui étaient en ce lieu, et nous savons qu'ils n'ont rien dit
sur cet homme pour faire plaisir, mais que c'est peu ce qu'ils ont dit de lui.
Lorsqu'un tribun alla aussi vers lui, le suppliant de'permettre que sa femme
vînt le trouver, — car elle avait enduré 3?une foule de souffrances dans son
désir de le voir, — afin qu'elle reçût sa bénédiction, et elle montait jusqu'à
Souan, il refusa de la recevoir, car il y avait quarante ans qu'il vivait dans la
caverne et il était dans sa quatre-vingt-dixième année, et il ne permettait pas
que femme le vît (sic exit).

II

.....sa femme devint aveugle, des taies blanches s'étant formées dans ses

\. Lisez : cn~v<xi(opei. — i. Mot à mot : D'une mort différente. — f. Mot à mot*': Elle avait pris.

82
loading ...