Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 653
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0181
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE JEAN DE EYCOPOLIS

ena^ioiJULA. htjulhts.ï^rouoc. ^qcooTTX\ se eho\ ïiTeqfî'i'x epo('q) A.qoiroH£q
eÊo"\ epocy THpcy ose û^w^Koitoc ne nM. \iToq ftjTHR egoim eq^pndv se
jiteuj^r qn^cnjon ôvqcooTTR uTeq^is efjo?V.ojuL nujOTfuj'i ^qôvA*.&gTe UTeq<yis
^qoTrtoujT epoc jvnrto *vqn^pjs.K^?V.eï jm«.oq eqco'A.c'ÏV (AA)ju.oq se Ji*.npn^p^Tei '

uTe^ç^pvc umioTTf n^ujHpe oT'ie.....( recto ) nepst &o\. . . e*».pnis. «t-

(s(jo)p^ià.1 unn(oy)t« ik^oTv.....otujjuuui.....enpuiA*.e ( u^)pHCTi^n(oc)3

litMi ecRj(iut)ujcone es(.«ji ou^rotti ngu>fi h ovïio& tio(Tr)igoTr*>.in€ïio'y ' juuuioq
&.w. ne n^o\ r^k equj^nigtone es« ottoco& ii^pia». . ^qovoi eqsio aauloc \\&\
nccoTHp ose n^oTV. ovefeoTVoju. nnoiiHpoc ne. n^i se nTpeqsmoq aoqKà. pcoq
;\q(oj)ion epoo-y.....niTiutJs...... oihlaut............... quj [sic exit).

III

(-pt1-) con eîien<Va/n^ itn en^iop^hh cuenÀ^Ti^ eran enc*. juiniHfsT h^ott-
P^ï\h 2vf eimn encis. AtneuinT. oajl nTpeTT^jvcei se ^ uen'\^Ti^ si nnTHHPion
ueaoïrp^HH se ou nTpe^oe ojui nation ^T^oip^" e»m nTâkVxi htvukh. g**

la dignité du diaconat. Mais le (saint Jean) étendit sa main vers lui, il le leur
manifesta à tous, disant : « Celui-là est diacre. » Mais lui, insistant et niant,
pensant que peut-être il resterait caché, le (saint) étendit sa main hors de la
fenêtre, il lui prit la main, il l'adora et il l'exhortait en le consolant (et) en
disant : « Ne méprise pas la grâce de Dieu, mon fils, et ne mens pas pour
renier le don de Dieu, car le mensonge doit être étranger au chrétien; quand
même ce serait pour peu de chose ou pour une grande, le mensonge ne mérite
pas de louange, quand même ce serait pour une chose nécessaire. Le Sauveur
a déjà dit : Le mensonge vient du malin. » Lorsqu'il eut fait ces reproches à
ce (frère), (celui-ci) se tut, il les reçut............[sic exit).

III

. . . sur les places et les rues; les places appartenaient à l'Est, et les rues
appartenaient à l'Ouest. Lorsqu'ils combattirent, les places remportèrent le
prix de la victoire; mais les rues, étant tombées dans le combat, dressèrent des

i. Lisez : juiTipn*.p*.iTCi. — 2. Lisez : wrMope*..
nMtto-5-^-. — 5. Lisez : n^xLpeia..

— 3. Lisez : u<xipicTia.itoc. — 4. Lisez : ittgois-e-
loading ...