Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 689
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0217
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
68o

VI

(-ne-).....«\p oto......egotre en.....nenT*>.qso.....^soeic.....&ts-(\

n&\ \uk.....c nivy ctaa. .... vn^gTO-y ga^p^Tq) juineneKOT ;^n^ aaiotchc

a»ir(cenc)u>nq tiieraH iiTà. ot^AwiiAcmon mioiuipo» tuon epoirtt enpne e-roir-
mjlots"T£ epoq *se &hc neu tTiiiH'iton juinAjLoii&cTHpion jvtco neuj^qei eèoA.
nqpto^T nneTn&pjx.ue gome «en on neTeuj^Yp^gTO'Y uj^Tp k'X'Xe enev&xTV.
noTioT gen kootcï uj&pe uct^ios ujoôire gome ujA.q^x'y îKîJvXe eneTrovepHTe
gen KOOTre nj^qTpe neTgo <3"ioov<y génie uj&.qdv^'y nd/A «iu.no. neyj^pe

gd.g ir^p n^«Y epoq eqquxye eneeHT o it npne equjïfie »n»o-j ng^g ncjut o i .
^?fo> Tdki re ee hu n-^&ijuonion eruijui^'y p g^g juLneeooy *>x miovTe ;\ni-
^e1 uje».îiTeqoTrtorto efeo^V nneqnjnHpe. nneTOTf^^£> à.e ô>.n^ mwïchc ^q-2s\
nxixt.d.cj nnec^ujq ncon nostouipe gn rnicTic eTe n&» ne ^n&. n\T*\e xin è,n\
^n-^pe^c jutn dwnô>. gHAi^c un is.ni^ hjoch^ ajl« i^n& v^^tc Ain &n& ^oiis^-
jutom neïJutjuiô.'Y gto mwk neipeqp no&e. ^qcxjTn ^e ^q&con egom\ eniu^*
npoTge nfs€ nn€TOTTis.x£i ttaoi -sse uj'Xh'A gn ottxioàk ef>o"\ îiTCTKconc

VI

ils se prosternèrent aux pieds de notre père apa Moïse, ils le supplièrent
parce qu'il y avait un démon méchant qui était entré dans le temple que 1 on
appelait Bès, lequel était situé au nord du monastère, et il sortait au dehors,
il frappait ceux qui passaient, et quelques-uns de ceux qu'il avait frappés
devenaient aveugles d'un seul œil2, à d'autres leurs mains se desséchaient,
d autres il les rendait boiteux de leurs pieds, d'autres il rendait leur visage dis-
tordu, d'autres il les rendait sourds et muets. Car il y avait une multitude qui
le voyaient sautant à terre dans le temple, se changeant en une foule de formes.
Et c'est ainsi que ce démon fit une foule de maux, Dieu le supportant jusqu à
ce qu'il manifestât ses merveilles. Mais le saint apa Moïse prit avec lui sept
frères courageux dans la foi, qui sont: apa Paul, apa André, apa Elle, apa
Joseph, apa Psaté et apa Phoibamôn ; j étais aussi avec eux, moi ce pécheur.
11 nous conduisit, il entra à l'heure du soir. Le saint nous dit: « Priez avec

i. Lisez . «.ivei^c. — 2. Mot à mot : Aveugles de leur seul oeil, c'est-à-dire borgnes, car je ne crois
pas qu'il s'agisse de borgnes devenant aveugles.
loading ...