Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 721
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0249
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE .MATTHIEU LE PAUVRE

721

uj^-se nT^p^ooq nqujione nepHT1 «.rnsoexc mtOTTre2. ^tcd ^(q*V k*k)c mt(rotti)
ne"5\Yco(<?ià.1 ejTe necljutcy ne mjlïi *jto)uis.cTH(pïou) &.qK&.(&.c e)fio\ gii ot(ci-
P)hhh. &t(o îiTepoTfïcOK > eneimi à. hïiottc nuj^n^gTHq6 ^ A*.neceTHAi;\ 7
2vcio nTepecnoog enegoo-y ju.nec*juce ôvcxno noTiuHpe iiotcot 8 h^oott ^cMxowe
eneqpxn "xe x«.Jvoeoc ". i\tco xinncuic &.Tnoar 0 np^uje ujcone oju. neTHi 11 u ner-
pcoixe THpo-y CT^HHTq ". nujHpe ujhu '^e ^.q&.tt^ne ^tioai'x uuLioq gen tc-
pajTe îtTeqAJtô.^'y neqnHT egovn e£>o*\ eqccofie aslu neujHpe kots en&, Teq-

<3"ot (-"\e-) ne. ne'xe Teqiu.Svd.'Y xtneqenoT -se tu>otii ncqi npocnruj ïioitkovi
nd.ngo'iVijOJU.à. jutvi oTROTi \ictos nTeviT^Xoq irremsïTq epHc utnnocy npoixie ôota.
ju^Teeoc 12 jvto) nTen^ tw*q AinujHpe ujhju. ene\^.H ôaiepHT juLA«.oq T^^q nd«.q
enâjttjùnjvCTHpïon Atna^w gui'Xoc13 enTHpeq. neqenoT ^e ^qeme egomi tmecat.-
P^khiioc gn neT-^- efio*\ imecTôiir^h ne^^q -se npoc ee CTeTniyton mtw

eTeTen^ efioX ^•sic u\i -2i€ nejujHpe ujhjli esujis.nT^^q e^o<V KdOfOTq g_&. oimp
I4. nc^p^KHiioc -2k.e ô^qn^Y enujHpe ujhjui «se ottc^ïh ne ^qcsooc jutneq-

Seigncur Dieu. » Et il lui donna la petite eulogie, qui est la bénédiction15 du
monastère, il les congédia en paix. Mais lorsqu'ils furent arrivés à leur maison,
le Dieu miséricordieux lui donna sa demande, elle conçut ; lorsqu'elle fut
arrivée aux jours de son enfantement, elle mit au monde un seul enfant mâle,
elle le nomma Matthieu. Et ensuite, il y eut une grande joie dans leur maison,
ainsi qu'à tous leurs hommes, à cause de lui. Mais le petit enfant grandit, on
le sevra du lait de sa mère et il courait au dehors riant avec les petits garçons
de sa taille. La mère dit à son père : « Lève-toi, prends souci de quelques
provisions et d'un peu d'encens que nous donnons en offrande, afin de les
porter au Midi au grand homme apa .Matthieu et de lui donner le petit enfant,
car, avant que je devinsse grosse le moins du monde, nous avons promis de
le donner au monastère. » Mais son père amena les Sarrazins, de ceux qui
vendent des esclaves, il leur dit: « D'après la manière que vous achetez et
vendez, dites-moi combien vaut ce petit enfant, si je le vends. » Le Sarrazin

1. Var. : nppHT. — 2. Ce mot manque dans l'autre manuscrit. — 3. Au lieu de ces mots, l'autre
manuscrit a : *.q^ ^e. — 4. Lisez : ite-yAoci*., comme dans l'autre manuscrit. — 5. Var. riTepoTiicoK
■^e. — 6. Var. : na^<s.-e-oc. — 7. Lisez : AineceviTHUL*.. comme dans l'autre manuscrit qui a en plus :
ItSkV au lieu de na.c. —' 8. Ce mot manque dans l'autre manuscrit. — 9. Lisez : Ai*.-r-e^ioc. L'autre
manuscrit avxx^-&-&t^iOc. — 10. Var. : MraoS' -i.c np&uje sans e.mo jmmtcioc. — 11. Ici finit le double.
Ces variantes sont [peu importantes. — 12. Lisez : aa^t-»ô.ioc. — 13. Lisez : ^o'Àcoc. — 14. Lisez :
rrriJUiH. — i5.^C'est ce que l'on nomme aujourd'hui le pain bénit.
loading ...