Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 745
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0273
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE D'ABRAHAM

745

is.que'XeTe eTpeT'xiTO'y' iiivq ego vu à.qujd>.'2£e xxw ucto ugvoovAJteuoc1 eq^oo

iU.iLI.OC 5£€ UTiMTUUOO'y UC<s. TeTUiUUTUeTOVa^k CTÊe OVgUiià ÎIMUPKMOU CTpe-
TCTUCVUHUei eTUmCTIC dwVCO UTCTHCVU^Ce IUUUUL&.U ht*^ UA.K HOTCOCy ajlu

ovt^cio euôvUjcaq gu t6>jLiUTepo. ttreq nneTOT\*>û i i HAi<\'y itinequiee'
eneoo-y ctu^t^ko à.'.YA.*. ^qctoTn u^q iu.neoo'y eTU^imovu e&cw\. uj^ eueg

(sic exit).

III

(-Re-) ovoog gu ROinumidt3 utc aai^ n;s.otojLio ujjv eueg Xoinou evc geu
pioiue jmnt'jsjux eu^ TKomioUià. ne ït\ns>. n^gioiLio eoeu mcroc ne upA*. uLtie

CTiLie HUeptOOy "^Ud^ Uà.'Y UTiLlllT^p^HAA^H ^ptTHC ! llô^Il^ T1<\0 COiULC CTiULTpe

<V^^^* upuy&&e eiy^uT\'.\\cie5 u^-y- totc nneTOV^^Ê ^n;». <\fip«xojutneq^
gTHq go'.\(jùc eueTepe nppo ssto jjLAAOo-y ^quôv^c g a*. neqgHT se ovulut-

ui^pTvpoc ou nejLtoY egpôvï e*3£ït tujctïc utuujHpe unuoïTe ngovo eTp^n^-
p^k;s. aaaaoc nceitcsT eimo(V^cic îtee uuecrcopioc6 julu iovfieu^p\oc7 mxw. JLt.is.p-

au roi, il ordonna de les introduire, il parla avec ceux qui étaient hégoumèncs,
disant: « J'ai envoyé vers votre sainteté pour une chose nécessaire, afin que
vous partagiez notre foi et que vous communiez avec nous, afin que je
vous donne gloire et nombreux honneurs dans mon royaume. » Mais lui, ce
saint, il n'obéit point à la gloire périssable, mais il choisit pour lui la gloire
qui durera éternellement (sic exit).

III

..... habiter dans la communauté d'apa Pakhôme éternellement ; du

reste, voici des hommes ici qui sont de la communauté d'apa Pakhôme. Ce
sont des gens fidèles, véridiques, aimant les rois, je les ferai archimandrites8
(sur les couvents) d'apa Pakhôme et je ne permettrai à personne de leur
résister. » Alors le saint apa Abraham ne fit aucune attention à ce que disait
le roi, mais il plaça en son cœur que c'est un martjTe que de mourir pour la
foi au Fils de Dieu, plutôt que de la transgresser, afin d'être jeté dans les
tourments, comme Nestorius, Juvénaï, Marcien et le reste (de ceux) qui ont

i. Lisez : ngHcoTiiieHoc. — 2. Lisez : juneqnei^e. — 3. Lisez : TKomwtti*.. — 4. Lisez : utaaut-
ô.p^uui^it'i.piTHC. — 5. Lisez : euja.rrrj'A.et'e. — 6. Lisez : imecTopioc. — 7. Lisez : iO"5-£ien&.Aioc. —

8. Mot à mot : Je leur donnerai l'archimandritie.
loading ...