Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 781
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0309
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE SAMUEL DE QALAMOUN

■snocy eTrxAe^ nn^pnoc epe gn kotï nxq.....\h\ ^ ct.....nneTn.....y

€Tui€o ne... o..... ^s/tco eiyxe nsoeic.......... ei crke oy tctihikotu

TeTn*2£J penpiKe june^oo-y juui Te/TtjjH eTeTnjvjuLeTvei enjuLiv ne"\oo?ve jutneTn-
•xoeic enTeTnssoon e&o?V d^n juineTcHg -se itoifse efio?V imeik^ujop e^ocy km
ctt\ko jumiULà. ne?voo?v.e AAnsoejc c^(£i^u>e-) [sic exit).

VII

(-pKiv-) ge epocy c\tw ^ttxji^^O'y THpo«y cita*. necju.o'Y lAnsoeic uni ne-
uj?Vh?v juineweicoT ^n^ c^.m.oth'X n?VHn eiyxe omi oosne on ^nicroc eTeiiynHpe
ïiJvpoT'Sï cixh epoï a/Foo ôvUok ^n^neiee uLAACDTn gn ne^pa^H eTfse eTvicc^ioc
nenpoçÇHTHc enei-xH OTnpot^HTHC gcoooq ne nenenoT aoià. côvJUlothTv. nenpo-
tÇHTHc juten eTvsccaaoc a. otc£iji«.e ^ necoToi epoq eexco aaajloc ose n^^ocic
fsOH^ei epoï juljuloh ^ n&.£&.i jultoïi ju.At.oq ^ n:^nïCTHc qei jum^ujHpe cn^'y
ivq^ô.'y ngAAgdA n&.q. nese e7V.iccd.ioc nôvc se a.rrei nTO epoTeuj oy Tô.**q1
njuume t^juloï se o-y neTojuL2 novHi. irroc se nes^c ose juin 2V.&a«y ujoon

nuit, brûlent vos aires remplies de fruits ?..............Pourquoi êtes-vous

couchés, sommeillez-vous jour et nuit, négligeant la vigne de votre Seigneur,
n'accomplissant point ce qui est écrit : « Chassez ces renards qui perdent la
vigne du Seigneur Sabaoth?.....» [sic exit).

VII

.....eux, et ils les remplirent tous par les bénédictions du Seigneur et des

prières de notre père apa Samuel. Cependant, s'il y en a quelques-uns qui ne
croient pas cette merveille, qu'ils me prêtent l'oreille, et moi je vous persua-
derai, par les Ecritures, au sujet d'Élisée le prophète, car notre père apa
Samuel était aussi un prophète. Le prophète Elisée, une femme alla le trouver,
disant : « Mon seigneur, secourez-moi, car mon mari est mort et le créancier
a pris mes deux fils, il les a fait esclaves. » Elisée lui dit : « Demande toi-
même ce que tu veux que je fasse avec toi ? Apprends-moi ce qui est dans ta
maison. » Elle dit : « Rien n'est resté dans ma maison qu'un peu d'huile pour
m'en oindre ainsi que mes petits enfants. » Elisée lui dit : « Cours demander
à tes voisins des vases vides, et n'épargne point de demander des vases nom-

t. Lisez : TA.e.«.q. — 2. Lisez : ne e-rgAA.
loading ...