Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 487
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0138
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D ABYDOS 487

tombeau de Set et Horus, et si je ne les ai pas publiées, comme je
publie celles-ci, c'est que je savais que je les publierais ici et que je ne
voulais pas inutilement augmenter le nombre des planches et que je me
suis contenté d'en parler au lieu voulu.

Une autre coquille semblable, ou à peu près, est représentée au nu-
méro 18. Toutes différentes sont celles que représentent les numéros 14
et 9 : ce sont des coquilles à nacre et j'en ai trouvé un certain nombre
de semblables. Il ne m'appartient pas de les déterminer, mais évidem.
ment elles avaient un certain prix aux yeux de ceux qui les avaient dé-
posées clans l'intérieur des tombes. J'ai rencontré aussi une vingtaine de
cauries qui étaient mélangés au sable des tombeaux; on a souvent dit
que ces petits coquillages se rencontraient en nombre considérable
dans les tombes de toutes les époques : je ne sais ce qu'il en est, car je
n'en ai pas rencontré pour ma part dans les tombes en grande quantité
et dans les ouvrages des fouilleurs qui sont venus entre mes mains, je
n'ai pas remarqué qu'ils en aient trouvé en quantité aussi grande que
je l'ai entendu dire. Jusqu'à preuve du contraire, je considérerai les
cauries comme très rares en Egypte à toutes les époques, même à
l'époque préhistorique.

Après ces coquilles qui appartiennent cependant au règne animal et
que j'aurais pu pour ce motif ranger parmi les objets qui ressortissent
à ce règne, mais qui présentement n'offrent plus qu'un intérêt minéral,
si je puis ainsi parler, viennent les objets qui appartiennent au règne
végétal. Ces objets dans la planche I sont représentés aux numéros 25,
26, 28 et 29. Le numéro 29 représente des lruits avec leur enveloppe :
le lecteur observera que les deux objets à droite et à gauche du petit
groupe répondant à ce numéro : celui de gauche est une amande et
celui de droite ressemble à la fleur de pavot qui est desséchée et dont
les pétales sont tombés. Le numéro 28 est le fruit d'une sorte
de plante avec des piquants. Le numéro 26 représente des noyaux de
dattes. Quant au numéro 25 je ne sais pas ce que sont les objets qu'il re-
présente : ce que je sais, c'est que ces objets avaient été enfilés les uns
à la suite des autres par le trou qui est à leur milieu, qu'ils avaient
été pressés les uns contre les autres et qu'ils adhéraient les uns aux

62
loading ...