Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 75
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0118
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 75 )

Planche trente-quatrième..— Cupidon et le Torse du
Belvédère. Fragmens antiques de la Galerie du
Musée.

Les deux fragmens antiques qu'offre cette planche ,
attestent des ouvrages d'un ordre supérieur , et suffisent
encore pour exciter notre admiration.

Le premier est une demi-figure qui représente le Fils de
Vénus dans toute sa beauté. Ses longs cheveux bouclés avec
grâce , la finesse et la douceur de sa physionomie, si dif-
férente de celle que les anciens donnaient ordinairement
aux figures de Bacchus ou d'Apollon , le font aisément
reconnaître ; les deux cavités qu'on observe encore dans
les épaules , et qui étaient destinées à recevoir des ailes ,
achèvent de dissiper toute espèce de doute à cet égard.
On présume que cette statue antique a été exécutée d'après
le célèbre Cupidon de Praxilèles , qu'on admirait à
Parium , dans le propontide. Cette belle figure en marbre
de Paros, est tirée du Vatican, et a été trouvée là Cen-
tocelle, sur la route de Piome àPalestrina.

Le second fragment, connu sous le nom de Torse du
Belvédère , quoique plus mutilé que le premier, puisque
le temps l'a privé de la tête, des bras et des jambes ,
offre cependant encore une si étonnante exécution , et
conserve un si grand caractère , qu'il a été de tout temps
le sujet de l'admiration et. de l'étude des plus célèbres
artistes. Les Michel-Ange , les Raphaël , les Carraçhe ,
ont médité souvent sur ce modèle, et lui ont dû l'inspira-
tion de plusieurs figures énergiques qu'ils nous ont
laissées.
loading ...