Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 229
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0199
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 229 )

Planche soixante-unième.—> Moyse sauvé; Tableau du
Poussin.

Thermutis , fille du roi d'Egypte, se promenait au
bord du Nil avec les femmes de sa suite : elle appercut
un berceau flottant sur les eaux, sê le fit apporter, et y
trouva un enfant nouveau né, auquel elle sauva la vie.
Cet enfant fut depuis le législateur des Hébreux.

Le sujet est clairement exposé, les figures sont nobles
et bien groupées. Le Poussin, selon sa coutume, n'a
omis dans ce tableau aucun des accessoires propres à
caractériser son sujet. Le paysage est riche; les pyra-
mides et les monumens du fond du tableau retracent
bien l'idée de l'opulente Memphis.'

Quand on parle d'un artiste tel que le Poussin, la
répé tition des éloges devient inévitable. Pour jeter quel-
que variété dans les àrticles qui le concernent, nous
rapporterons quelques passages de la lettre qu'il écrivit
à M. Denoyers, au sujet des persécutions de ses enne-
mis. On peut se rappeler que nous avons fait mention
de cette lettre dans le dernier numéro.

* Il commence par assurer que toute l'étude et
l'industrie des gens savans ne peut obliger le resta
des hommes à avoir une croyance entière en ce qu'ils
disent... ; « qu'encore qu'il n'ait rien à craindre de ses
» ennemis, puisque, par la grâce de Dieu, il s'est acquis
» des biens qui ne sont point des biens de fortune qu'on
» lui puisse ôter, mais avec lesquels il peut aller par-
>> tout ; la douleur de se sentir si maltraité le contraint

* Voyez Félibisn, Tome II, p. 340.

3. 3i
loading ...