Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 17.1809 [Cigognara Nr. 3401-17]

Seite: 50
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1809/0078
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 5o )

On peut ajouter à cette observation que la plupart
des tableaux du peintre vénitien sont d’une dimension
extraordinaire. Celui dont nous donnons ici le irait a
42 pieds de largeur sur 17 et demi de hauteur. Paul
Yéronèse en exécuta trois autres pour la même ville ,
dans une proportion à-peu-près semblable.

Le premier de ces quatre tableaux, exécutés à Ve-
nise , représente le Pmpas de notre Seigneur chez
Lévi II fut peint, en j57S, pour l’église S-Jean et
S.-Paul, en remplacement d’une Cène parle Titien,
qu’un incendie avait dévorée. Un Frère Quêteur ,
nommé Andrea de Buoni, ami des arts, et désirant ré-
parer une semblable perte, s’adressa, dit-on, à Paul
Véronèse, et ne put lui offrir qu’une somme médiocre ,
fruit de ses économies. « Certes un semblable salaire
« ( comme l’a remarqué un auteur à qui nous devons
'ce plusieurs ouvrages sur les arts) ( 1 ) , certes un sem-
« blable salaire était bien loin d’approcher de celui
u qu’exigeait une aussi vaste entreprise ; et des hommes
« d’un talent et d’une réputation moindres ne s’en
« fussent pas contentés alors, et s’en contenteraient
« encore bien moins aujourd’hui. Paul Véronèse fut
« plus généreux , et vaincu par les supplications du
« pauvre Frère Quêteur , il se chargea de cet ouvrage,
« et sacrifia à l’amour de la gloire un temps que beau-
« coup d’autres n’accordent qu’au sentiment de l’in-
« térêt. »

La vie de Paul Véronèse offre plusieurs traits aussi
remarquables de désintéressement et de générosité.

Le second des quatre tableaux que nous venons de
citer, et l’un des premiers tableaux du monde , est celui

(1) M. Joseph Lavallee, Cours Elémentaire de Peinture.
loading ...